Pour la dissolution du #Gud, groupe terroriste

Je souscris volontiers à cette demande, liée à cette violente agression évoquée ici. Il n’y a pas qu’à Nantes qu’on peut constater leurs innombrables exactions. Fort de la toute puissance et de l’ivresse (du sentiment d’impunité fort peu contrarié par un ministre de l’Intérieur bien conciliant à leur endroit  ?) que leur impulse le score du FN à la présidentielle, et de leurs appuis notables au sein de ce parti d’extrême droite au plus haut niveau,  il ne se passe pas une semaine sans que l’on assiste à l’une de leurs innombrables exactions : agressions, saccages de locaux, menaces de mort, tentatives d’intimidations diverses…  Il me semble être fondé à qualifier leur logique – connaissant leur fonctionnement – de terrorisme d’extrême-droite. Aussi, je demande tranquillement dans mon coin, ne représentant que moi-même, la dissolution de cette entité fasciste violente qui manie la peur comme une arme politique d’intimidation de ses opposants.

(Rappelons, si cela peut être de nature à convaincre les autorités 😉 que ce sont également eux qui ont saccagé le local En Marche de Lyon, pour tenter d’intimider le candidat aux élections législatives.).