le racisme envers nos ami(e)s musulman(e)s tue #Portland

Voilà un début de ramadan de bien sinistre mémoire. A Portland, dans un tramway, alors qu’un individu violent s’en prenait à deux femmes, dont l’une était voilée, en proférant des insultes islamophobes, deux hommes se sont interposés pour tenter de les protéger. Mal leur en a pris puisque l’homme s’est alors retourné  et les a poignardés. L’un des intervenants a été déclaré mort sur les lieux du drame à l’arrivée des secours et un second est décédé à l’hôpital. Une troisième personne a été légèrement blessée. L’assaillant a été arrêté après avoir fui les lieux. Il a été identifié comme étant Jeremy Joseph Christian, un homme de 35 ans, familier des mouvements suprémacistes blancs. Il est actuellement en détention.  » (source)

portland28n-2-web.jpg

Capture2.PNG
source

Les coups de couteau mortels se sont déroulés vers 16h30 vendredi. Les deux victimes sont un sergent à la retraite, Ricky Best, 53 ans, et un diplômé du Reed College Taliesin Myrddin Namkai Meche, 23 ans.  La troisème personne blessée est Micah David-Cole Fletcher, 21 ans.

Capture.PNG
source

L’agresseur, Jeremy Christian, âgé de 35 ans, a été aussitôt incarcéré dans une prison du comté de Multnomah. Il est connu localement pour être un activiste suprémaciste blanc. On sait qu’il a assisté à une « Marche pour la liberté d’expression » à Montavilla, armé d’une batte de baseball, en avril. Il portait un drapeau américain comme cape (voir photo). Les policiers ont confisqué sa batte après qu’il ait tenté d’agresser des manifestants de gauche. Christian a également crié des insultes raciales tout au long de la journée et a été photographié en donnant le salut nazi. (source)

images.jpg

Certains tentent déjà de nier le caractère raciste de l’agression, invoquant une possible santé mentale altérée du meurtrier. On doit s’interroger dans ce cas sur la généralisation intolérable des discours racistes stigmatisant toujours la même communauté, que ce soit aux USA ou en Europe, et leur portée dramatique, justement,  sur des cerveaux dérangés. Les personnalités de premier plan, qu’elles soient « intellectuelles », médiatiques ou politiques qui propagent des propos d’une violence sans précédent (encore un exemple récent ici) en direction de nos ami(e)s, qu’ils soient juifs,  musulmans ou de toute autre confession, origine sociale, ethnique ou géographique, ont une lourde responsabilité morale dans les passages à l’acte. Ils ne peuvent se dédouaner à si bon compte. Nous sommes témoins tous les jours, sous diverses formes, des ravages causés par ce genre de discours sur les esprits vulnérables. On ne peut à la fois désigner l’ensemble d’une communauté comme potentiellement responsable de tous les attentats djihadistes en faisant la chasse (à juste titre) aux propos faisant l’apologie du terrorisme, et se défausser de toute responsabilité quand il s’agit comme ici de terrorisme d’extrême droite, et des propos qui incitent à ce genre de violence raciste. Deux poids, deux mesures. Il faut que ça cesse.

Enregistrer

6 commentaires

  1. C’est une constante : lorsqu’un quidam se livre à une tuerie de masse, ou à quelques meurtres, c’est du terrorisme islamique si le quidam est musulman, c’est l’acte d’un fou, d’un malade mental s’il n’est pas musulman.

    Ainsi, Dylan Roof, suprémaciste blanc qui a tué neuf personnes dans une église « noire » à Charleston, bien qu’il soit lié à des organisations prônant le suprémacie blanche, n’est pas un terroriste.

    Aux USA, depuis les attentats du 11 septembre 2001, l’extrême-droite a plus tué que les extrémistes islamistes. Mais lorsqu’on parle de lutte contre le terrorisme, ce n’est jamais ce terrorisme-là qui est ciblé. Ni certains autres, non plus, comme celui des fondamentalistes hindous, considéré sans doute comme un juste retour de bâton quand ils s’en prennent aux musulmans, et complètement ignoré quand ils tuent religieux et religieuses chrétiennes, et brûlent des églises.

    J'aime

  2. « interdit aux femmes » ou « interdit aux nègres »,
    dois-je y-voir une ‘différence’ ?!
    / je ne compare pas (!) j’interprète.
    Moralité (soldée!) : « que la route est longue »
    (« un kilomètre à pied, ..ça-use ça-use.. les souliers »)

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s