#gud et #identitaires : les grande-gueule-pisse-pas-loin du vieux Lyon

Capture.PNG
source

Visiblement, les bas du front dont il s’agit sont plus visibles et grands braillards sur les réseaux sociaux, grâce à leurs minables opérations médiatiques dont ils ont le secret, que dans la vraie vie, sur le terrain, et sur le champ politique. J’apprends en effet avec un plaisir non dissimulé que malgré leur volonté de préserver et renforcer, y compris par la terreur,  leur No Go Zone du vieux Lyon, leur expression dans les urnes est réduite à néant, quetchi, peau de balle. Et c’est tant mieux.

En dépit de leurs quelques commerces et nombreux autocollants ou affichettes, les mouvements d’extrême droite radicale implantés dans le Vieux-Lyon ont une une influence politique infime dans les urnes. Les résultats du scrutin présidentiel dans les bureaux de vote du quartier le prouvent. Les habitants du Vieux-Lyon sont très loin de suivre cette tendance d’extrême droitisation apparente dans certaines de leurs rues. De plus en plus de voix s’élèvent d’ailleurs contre l’implantation du Gud et des Identitaires.

Les scores de Marine Le Pen, pour qui les Identitaires comme le Gud lyonnais ont largement fait campagne, sur les réseaux sociaux notamment, sont parmi les plus faibles du département dans les bureaux de vote du bas du 5e arrondissement. Dans le n°531 où votent les habitants du quartier Saint-Paul jusqu’à Fourvière, la candidate frontiste était en-dessous de 5% au 1er tour (4,06%). Idem dans le bureau de vote 526 où s’expriment les habitants du quartier Saint-Georges (4,45%). Marine Le Pen fait à peine plus dans les bureaux 528, 529 et 530 qui s’étendent de Saint-Georges à Saint-Paul, tout juste au-dessus de 5% (respectivement 5,05% 5,2% et 5,75%). (source)

On a le droit de se foutre de leur gueule à plein. Tant de bordel et de bruit pour que dalle, c’est la preuve de leur totale inefficacité, en plus de leur connerie crasse habituelle sur laquelle il est inutile de revenir. On apprend en outre grâce à cet article qu’ils vont encore plus loin dans le grotesque qu’on ne le pensait déjà : alors qu’ils font chier tout le quartier, terrorisant les commerçants qui ne sont pas d’accord avec leurs idées détestables, et allant jusqu’à menacer les journalistes chez eux, ils ne font pas franchement vivre le quartier, n’y habitant même pas :

Ils font beaucoup de bruit mais ont un poids électoral proche du néant. D’abord parce que leurs militants ne sont finalement pas très nombreux, en dépit de leur activisme sur les réseaux sociaux. Ensuite parce qu’ils ont parachuté leur présence – récemment cartographiée par Lyon Capitale –  dans un quartier où ils ne vivent pas. 

La supercherie est totale. Les fachos sont à poil. Je suis hilare. Comme ils sont ridicules.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s