Gravissime.

Capture.PNG
source

Nous en sommes là. Un recul insupportable, une faiblesse démocratique envers ceux qui le sont si peu et nécessitent pourtant qu’on leur résiste plus fermement. Le simple rappel de l’histoire leur est déjà insupportable. Que serait-ce donc du seul respect des droits humains les plus élémentaires ?  « Désobéir pour sauver » est pourtant une exposition à vocation pédagogique qui existe depuis 2009. Il n’y avait jamais eu d’opposition jusqu’à présent. Pourquoi maintenant ? Nous le savons tous… Et ces idées là seraient vaincues par un simple suffrage, qui a pourtant recueilli plus de 10 millions de voix ? j’en doute fortement. Si l’on abdique déjà pour ce seul et simple rappel historique là, si fondamental, que dire du reste... Notre démocratie est plus que malade : pourrissante. je ne sais pas qui a pris cette décision. Mais que celle-ci  déshonore à tout jamais celui ou celle qui l’a prise.  Les idées fascistes n’ont jamais connu dans notre pays aussi peu de résistance. Elle s y entrent comme dans du beurre. Sont présentes jusque dans notre police et notre armée, raison de plus pour maintenir cette exposition, qui prenait là encre tout son sens. Où sont ceux qui défendent si bien par ailleurs la Police française ? Seulement juste quand ça les arrange ? Encore une preuve si besoin en était de l’hypocrisie totale de notre époque nauséabonde. J’ai honte. Aucune justification d’aucune sorte à mes yeux ne saurait justifier pareille reculade. C’est à cause de tant de renonciations de chacun(e) d’entre nous que l’on construit peu à peu, au jour le jour, des matins bruns. Oui, gravissime.