Marre de ces journalistes installés qui pillent nos travaux tout en nous crachant dessus #antifa #FN #police

Militants antifas, une colère profonde et immense nous gagne. ça commence à bien faire. De quel droit ceux-là mêmes qui ne font pas le job pour lequel ils sont payés, et cela depuis des années, en nourrissant l’extrême droite de leurs Unes dégueulasses, de leurs  innombrables opens bars de fachos sur tous  leurs plateaux de télé, et de leurs papiers ni faits ni à faire, tronquant  l’information, lui donnant une allure politiquement acceptable pour plaire à leurs seules élites possédantes,   allant même jusqu’à si terriblement banaliser le FN, se permettent-ils de se payer sur le dos des militants antifascistes que nous sommes ? Et cela en se payant de surcroit le luxe cynique de se foutre de la gueule du grand public en prétendant, cette mascarade qui ne trompe que les gogos, que l’abstention serait la trahison de l’antifascisme ?  Votre cynisme, journalistes si peu soucieux de déontologie professionnelle (je connais bien des blogueurs,  pourtant bénévoles,  qui ont davantage de scrupules que vous) doit cesser, et l’escroquerie intellectuelle que vous représentez être mise au grand jour.   Je vais prendre deux exemples tout à fait factuels, celui de Paris Luttes Infos, sur lequel on vient de m’alerter à l’instant, et le mien.

Il s’agit d’ un dossier qui m’est particulièrement sensible,  qui concerne très directement les antifascistes et les personnes potentiellement victimes de discriminations, celui de la collusion de plus en plus manifeste entre les forces de l’ordre et l’extrême droite, dont le FNNous sommes de plus en plus nombreux à soupçonner que ce point noir pourrait bien être à l’origine de bien des violences policières…  Pour des raisons évidentes relevant de la notion de service public, et donc du principe non négociable de non-discrimination, auquel les contrôles au faciès font déjà un tel tort, considérable, dans la population,  cette zone sombre dans la gestion de la sécurité publique nous apparait particulièrement préoccupante dans une société qui se voudrait si (et de plus en plus faussement)  démocratique.  j’avais donc repéré cet article sur Paris-Luttes-Infos dont je m’étais dis alors qu’il était sincèrement méritoire. Je ne pense même pas arriver à m’imaginer en effet le travail de l’ombre qu’il a fallu fournir pour parvenir à ce résultat :

Capture.PNG
suite et source

… Ce travail de fourmi m’avait épaté. Il est évidemment hautement salutaire. Aussi, je n’en comprends que mieux l’indignation d’un autre militant antifa lorsqu’il découvrit cet autre article, de BFMTV cette fois. Si le premier paragraphe fait référence à une étude d’Elabe sur laquelle je ne me prononcerai pas, car elle nécessiterait des investigations plus approfondies sur sa méthodologie et la nature même de cet organisme, la suite, par contre, nous regarde.

Capture.PNG

Nous sommes au moins deux à nous montrer franchement curieux d’entendre la réponse du « journaliste » auteur de cet article sur la manière dont il a obtenu ces chiffres qu’il n’a sûrement pas trouvés comme par magie en tapant dans une poubelle. Premier exemple.

Le deuxième, c’est le mien. Il y a 3 semaines, j’ai pris au sérieux ce qui m’était apparu dans un premier temps, comme une élucubration complotiste d’un twittos comme on en trouve tant sur ce réseau, et sur d ‘autres. J’ai donc investigué méthodiquement sa trouvaille, recoupé les informations, vérifiant par le biais de sources fiables, et pondu ce billet :

Capture

On y apprenait que le cadre de Lafarge impliqué dans le versement des pots de vin à Daesh n’était autre qu’un candidat du FN. Ironie de l’histoire, j’écrivais alors :  «  Je m’interroge entre autres sur la raison pour laquelle les journalistes ne sont pas plus bavards sur le sujet…. ». Sûr de mon fait, j’ai même poussé le vice de la rigueur jusqu’à demander à des journalistes dont c’est le métier de confirmer cette information.  Inutile de vous dire que j’aurais adoré (dans mes rêves !) modeste récompense de tant d’années d’efforts sans la moindre reconnaissance, pouvoir mettre leur caution morale sur mon billet. J’ai alors sollicité Jules Darmanin, de Buzzfeed Politique, Crosscheck, et une jeune journaliste indépendante qui fait des piges et qui pourra témoigner de ma bonne foi. Je n’ai eu aucune réponse, si ce n’est de Darmanin, laconique : « nous vérifierons« . Plus de nouvelles. Aussi, imaginez ma surprise quand j’ai vu sortir 3 semaines plus tard, peu avant le débat d’hier,  la même information, de Médiapart dans un premier temps, et pas signée de n’importe qui, suivie de toute une floraison d’autres…  Sans qu’à aucun moment le moindre quidam de toute cette chaîne ne s’avise de considérer qu’il y avait, en amont, le travail d’un modeste blogueur de province sans un rond. Comprenez que la pilule soit un peu lourde à digérer. Encore  une enquête menée tambour battant, n’est-ce pas, par le grand Fabrice Arfi et sa fine équipe ? Quel glorieux chevalier de l’investigation libre et non faussée que voilà !

Tout cela pour faire passer quel message  ? Juste celui-ci :  si vous n’êtes pas foutus de faire le boulot pour lequel vous êtes payés, les feignasses, respectez au moins le nôtre. Même une note en bas d’article nous aurait suffit. Et arrêtez de cracher sur l’antifascisme comme Plenel dernièrement, tout en appelant à voter Macron, galéjade grotesque de l’antifascisme, alors que vous vous abreuvez si généreusement et sans trop d’efforts à nos sources. La malhonnêteté intellectuelle et idéologique, ça suffit comme ça.  Tout le monde peut la voir

3 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s