Combattre la #PesteBrune grâce à Twitter

Capture.PNGA l’occasion d’un live-tweet à propos de la décision détestable mais si prévisible de Dupont-Aignan de rejoindre le FN, j’ai remarqué que Tristan M.F. avait utilisé,  pour confronter l’immonde hypocrite à ses contradictions,  une technique de publication innovante à l’aide de twitter que je ne connaissais pas.  je croyais qu’il utilisait un logiciel spécifique comme il en existe tant. Mais il s’agit en fait d’une fonction intégrée depuis peu à ce réseau « social » qui permet de disposer des tweets pré-sélectionnés sur une page, de lui donner un titre, une description, puis de la publier comme un simple tweet. Quand on clique dessus, on accède à cette page, puis aux différents tweets sélectionnés, et en cliquant dans la fenêtre en dessous, on peut accéder à du contenu (dans mon cas, selon la manière dont j’ai utilisé cette fonction, pas seulement à mes propres tweets en un sens bien précis, mais aux billets de blogs auxquels ils renvoient). Autrement dit, une démarche que l’on pourrait qualifier de méta-blogging puisqu’elle permet de superposer plusieurs strates et registres de blogging, micro ou macro. Voilà qui m’a assez amusé, et j’ai donc utilisé la même technique pour répondre à nos amis macronistes résistants de la dernière heure. Tu cliques ici, et c’est parti.  (  » T’en fais c’que t’en veux, le gars !« )

(Moi, cela me donnera un moyen très efficace de mémoriser les tweets de bas du front, par exemple, et de les publier en masse, exemples de leurs saloperies à l’appui. Parfait. Le combat continue.. 😉  )