#presidentielle2017 : Exit, alors, le beau bilan municipal du #FN ?

Capture

Les péripéties de la gestion hasardeuse et si conflictuelle de la ville de Hayange par le FN, en la personne de ce traître à la cause populaire,  des plus démunis, qu’est Enghelmann (cf. Son origine syndicale) , je commence à en connaître un rayon. Le dossier est là. Je ne reviendrai pas dessus, me souvenant parfaitement des différents chapitres. Un peu toujours les mêmes dans la plupart des villes gérées par ce parti, comme le souligne si bien Gilles Wobedo, dans un article sur Street Vox dont je vous conseille vivement la lecture.   Népotisme, prédominance des intérêts personnels sur ceux de la collectivité, culture de la haine qui entraîne les militants FN à se bouffer le nez entre eux (quoi de moins étonnant pour des gens qui n’aiment rien tant que de détester les autres ?) , gestion incohérente, si dispendieuse pour les uns et si avare pour les autres (souvent les plus dépourvus de tout déjà, comme on l’a si bien vu avec l’histoire du Secours Populaire),  intimidation des récalcitrants, tentatives de museler l’information… Les ingrédients sont toujours assez similaires. Ce que relate Gilles n’en diffère guère. Ce parti n’a rien de démocratique, malgré l’apparence qu’il veut donner, et le fait d’utiliser des voies qui empruntent, en apparence seulement, à la démocratie. Chaque fois qu’il arrive au pouvoir, c’est pour mieux l’étouffer. Mais en l’espèce, pour Hayange, soulignons des particularités. Engelmann, avec ses aires faussement doucereux, pourrait en embobiner plus d’un, comme il a réussi à le faire jusqu’à présent. Et son attention particulière à la protection animale constitue un élément de séduction non négligeable, localement. Moi aussi, je suis très sensible à cette cause. Toutefois, convient-il de l’opposer à la condition des êtres humains les plus démunis, en privant les associations sociales, culturelles, de loisirs, et d’entraide sociale comme pour le cas du Secours Populaire, à celle de nos amies les bêtes ? Pourtant, voilà ce qui se passe à Hayange :

Il consacre un budget monstre à la protection animale, au moins le double de l’ancienne municipalité. Auparavant, nous avions un contrat avec une fourrière associative du secteur de 16.000 euros annuels, aujourd’hui nous payons l’équivalent en soins vétérinaires de toutes sortes, sans contrôle, avec en plus, un investissement dans une fourrière municipale neuve, l’emploi d’un salarié à temps plein, et les frais inhérents à son fonctionnement.

J’en viens à me demander si les animaux ne sont pas mieux traités à Hayange, que les êtres humains qui n’ont pas de papiers français.

Choquant, en effet.

Mais une autre chose m’a choqué encore. Ceci :

Capture.PNG

… On reste sans voix, devant une telle intrusion jusque dans les sphères les plus intimes de notre vie personnelle, comme ce que nous partageons sur facebook. Si certains d’entre vous ne se souciaient pas jusqu’alors du processus de confidentialité sur les réseaux sociaux, je les invite sérieusement à s’y intéresser, en verrouillant leur compte face à des gens aussi procéduriers,  inquisiteurs et malveillants.  On se croirait au temps du Bon Beurre…

Capture.PNG

Jetons à présent un œil sur une autre commune gérée par le FN, de l’autre côté de la France  :  Beaucaire. Là aussi, son charmant maire qui a l’air si gentil avec sa bonne gueule de gendre idéal trompe son monde. Là aussi,  une autre habitante courageuse (il en faut)  engagée contre le FN, Laure Cordelet, qui tient blog ici, témoigne de ce qui s’y passe :

Capture.PNG Dans le même article de la RTBF, des passants interrogés au hasard nous renseignent sur l’atmosphère toujours étrange des villes tenues par le FN :

Capture.PNG

… rien que ça. Ces seuls mots. Tout est dit. D’ailleurs, ce ne sont pas les événements notables de la gestion de cette commune par le FN qui vont me contredire. A peine arrivé, le maire n’a eu de cesse que de s’en prendre aux commerçants musulmans (un hasard, pour sûr) de sa ville.

Capture.PNG
source

… Deux exemples pour vous démontrer très factuellement qu’à biens des égards, le FN n’est en effet pas un parti comme un autre, et que votre vie pourrait bien en être sérieusement bouleversée. Pourtant, comme le dit Gilles, et que ne démentira probablement pas Laure, il est très étonnant que la présidente du FN, qui s’est artificiellement délestée de ce titre embarrassant en le confiant à un pétainiste révisionniste avéré, ne se pare pas des vertus de la bonne gestion des communes gérées par son parti. On se demande bien pourquoi… Ou pas.  Lyon, Cogolin, Villers-Cotterêts, Hénin-Beaumont, Mantes la Ville, Béziers, Le Luc en Provence, Marseille, Fréjus, Lourdes  Fontaine, Nice… Partout où le FN passe, c’est la guerre civile. Conflits personnels, d’intérêts, querelles en tous genres,  tensions inter-communautaires, chasse aux pauvres, déclarations dégueulasses et comportements infects.  Qu’en dit le FN, en haut lieu ? Silence assourdissant. Les médias osent-ils poser cette question pourtant centrale à ses cadres, alors que les journalistes ont là une matière stable pour parler concrètement du bilan réel et non des fantasmes habituels de ce parti  ? Là encore, le silence. Croyez-vous que le sujet sera seulement abordé dans le duel télévisé Macron – Le Pen ?   Pas très sûr…

1 commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s