#Gud #Chatillon : MLP avoue son crime… #PesteBrune

Encore une fois, je ne croyais pas si bien dire, ou plutôt écrire, et la suite me donne raison, comme on va le voir ci-après  :

Capture
suite et source

… Alors que la justice interdisait à Chatillon sous le coup  d’une interdiction judiciaire d’entretenir toute relation commerciale avec le FN ¹, Madame Le Pen, une fois de plus, se place au-dessus de la justice de ce pays :

MLP

La présidente du Front national a reconnu que l’ancien président du Groupe union défense (GUD), syndicat étudiant d’extrême droite, « antisioniste » et « anticapitaliste », réputé pour sa violence, était salarié par le FN depuis le 2 novembre dernier, officiellement en tant que « coordinateur technique du print et du web », comme l’a révélé Le Canard Enchaîné. « Oui, et? »

Puisqu’elle ne voit pas où est le problème, et que l’antisémitisme de son ami ne la dérange aucunement (la dédiabolisation, vraiment ? CQFD…),  j’espère de tout cœur que la justice pourra enfin la mettre devant ses responsabilités… un jour. Juste histoire de lui mettre le nez dans son caca en lui assénant un principe de réalité face à son sentiment de toute puissance. Mais en  attendant…

des gentils ? Aimable plaisanterie. Qu’on me permette d’en douter, exemples à l’appui
Ceci écrit, elle a en partie raison. LR et le FN, c’est exactement la même merde, dans ce cas précis. je vais donc aller m’intéresser à Madame Méaux, tiens… 😉

¹ Interdiction judiciaire prononcée dans l’attente de sa comparution devant le tribunal correctionnel pour escroquerie et abus de biens sociaux, dans l’affaire de sa société, Riwal.

Advertisements

3 commentaires

Les commentaires sont fermés.