#Chatillon, le petit employé antisémite du #FN se sucre sur son dos… avec la bénédiction de son amie #MLP #FN

A l’occasion du dernier épisode de la face cachée du FN, version  Envoyé spécial,  où l’on entendait un ancien membre du FN proche de cet être exquis qui témoignait de ces habitudes, habitué qu’il est des saluts nazis, des croix gammées, et familier du négationnisme « omniprésent » dans son entourage,    j’écrivais ceci :

Capture

je ne croyais pas si bien dire… Le Canard enchaîné du jour nous dévoile cette information qui vient contredire factuellement les dénégations des tartuffes du parti d’extrême droite que sont Collard et Aliot (le conjoint de MLP) qui prétendaient tous les deux la main sur le cœur (dont ce dernier devant la confédération des juifs de France et des amis d’Israël (CJFAI) de surcroît !) que le raciste fondateur du Gud  n’exerçait aucune fonction au FN :

C7dGxn9WwAI65VO

La preuve est faite que le bas du front continue de tapiner pour le FN, et qu’il prend cher  : 2500 euros par mois… pour un mi-temps, et alors même qu’il habite à Rome ! Le FN, au nom du peuple ? Quelle aimable plaisanterie.

L’article vient également nous confirmer, dans l’encadré,  ce que je n’ai cessé de marteler ici à travers divers billets au fur  de leurs démission successives : ce parti se trouve confronté en interne à une guerre fratricide qui aboutit à des  abandons de postes d’ élus en cascade.  J’explique ici et    en détail pourquoi.   Ils  fuient tous des maires soit autocratiques, soit incompétents, soit affairistes.  Ainsi, dans les Bouches du Rhône, où le phénomène est le plus massif, 40 % des élus ont déjà claqué la porte. La faute  l’apprenti dictateur Ravier, de l’avis des démissionnaires eux-mêmes. Et ceux qui restent ne sont pas très propres sur eux, comme cet élu de Marseille qui m’a insulté sur twitter (voir en fin de billet). Et des bas du front voudraient donner les clefs de ce pays à cette bande de bras cassés ? M’enfin ! Même selon leur propre logique, ils seraient donc les premiers à en faire les frais… Va falloir arrêter les conneries.

Advertisements