le groupe #FN disparait de la métropole de #Lyon

Encore une bonne nouvelle venue du front anti-FN. Le scénario a tendance à se reproduire à l’identique dans plusieurs villes où le parti d’extrême droite est (trop) présent. Un parti basé sur la haine répand surtout de la haine qui finit par se retourner contre lui-même, ses propres clans  et ses militants se haïssant sans limite en interne. Après Marseille, voici que Lyon est également touché par le phénomène. Encore un groupe FN qui disparait de l’assemblée communautaire. Et c’est tant mieux .

Capture.PNG
source

Sachant que le neuneu ci-dessus se trouve également assurer les fonctions d’attaché parlementaire européen de Bruno Gollnisch,   je ne boude pas mon plaisir… Qu’ils se dévorent entre eux. Qui sème la haine récolte la haine.

Advertisements