L’argent du #FN : une longue histoire de haine.

Les finances du parti d’extrême-droite aux mains de l’étranger ? Sourire… Le FN soumis à la mondialisation qu’il dénonce, voilà qui est succulent !

L’un des derniers liens (hormis celui du sang impur qui abreuve nos sillons) qui unit encore le « nouveau » et  l » »ancien » FN est-il en train de se rompre ? Ceux qui se prévalent de bien connaître ce parti d’extrême-droite ont tendance à relativiser la guerre entre père et fille du clan frontiste (le FN, cette entreprise népotique…) en arguant du fait qu’il n’en demeure pas moins,  par delà les épisodes médiatiques spectaculaires qui relatent la lente mais certaine déliquescence de leurs rapports (pour des gens qui célèbrent à tour de bras la valeur famille, ça fait sourire),  que le père nourrit toujours financièrement le FN. Il semblerait que même cela soit en train d’être remis en question, soit de moins en moins vrai. Voilà ce que disait le père hystérique du FN il y a peu :

capture
source

Mais depuis, la direction du FN a donné des consignes très claires à ses sections locales :

capture
source

Voilà qui donne en filigrane une vision plutôt claire de la situation financière du FN. Il incite fortement à se passer du financement du vieux facho, mais pas au point de l’ interdire totalement. Manquerait-il donc quelques millions à ceux empruntés aux autres tyrannies du globe, entre ceux empruntés aux russes et aux émirats arabes unis ?

capture

(capture d’écran provenant du compte twitter d’un membre du PNF, antisémite #jeunenation )

2 commentaires

  1. … eh oui ! vous avez bien lu… « ses vacances en République Dominicaine »… En 2015, c’est depuis cette République qu’a débuté l’affaire Air Cocaïne…

    Deux pilotes français avaient été interpellés dans la nuit du 19 au 20 mars 2013, quand la police dominicaine avait intercepté sur le tarmac de l’aéroport de Punta Cana un avion Falcon 50 avec 26 valises contenant 680 kg de cocaïne à son bord.

    Le 28 octobre 2015, alors qu’ils étaient en liberté conditionnelle en République dominicaine avec interdiction de sortie du territoire dans l’attente de l’examen de leur appel, ils avaient fui en bateau, aidés en cela par Pierre Malinowski, l’assistant parlementaire de l’eurodéputé FN Jean-Marie Le Pen et proche d’Aymeric Chauprade alors membre du FN, pour rejoindre l’île antillaise franco-néerlandaise de Saint-Martin avant d’arriver en avion à la Martinique d’où ils avaient gagné, toujours par les airs, la métropole.

    Jean-Marie Le Pen s’est dit totalement étranger à cette affaire et déclaré « s’en désintéresse(r) totalement »… ajoutant : « Depuis 15 ans, je me rends en République Dominicaine chaque hiver, mais je ne la fréquente que comme client d’un hôtel. Je ne suis pas un familier du pouvoir ».

    Un bon connaisseur de la vie dominicaine avançait alors une version différente à L’Express… Selon cette source, Jean-Marie Le Pen s’est rendu à de nombreuses reprises en vacances sur l’île, hébergé chez un homme d’affaires corse et « facilitateur » des placements hexagonaux en République Dominicaine… Un « très proche » de Leonel Fernandez, l’ancien président, qu’a conseillé Aymeric Chauprade pendant trois ans…. (Article de L’Express en date du 02/11/2015)

    Voilà… juste une petite histoire de crabes dans un panier… Sur ce, je vous souhaite bon courage dans votre travail, pour économiser pendant quelques années de quoi pouvoir vous offrir quelques courtes vacances en… République Dominicaine… faute d’y avoir des connaissances… Vous et moi ne sommes pas du même monde que ces gens là…

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s