#Italie : à travers #Renzi, c’est l’Europe austéritaire qui a été rejetée.

captureParallèlement aux résultats de l’élection présidentielle autrichienne, qui a vu fort heureusement  les fachos écartés du pouvoir, nous étions nombreux à attendre également l’issue du référendum sur la réforme constitutionnelle défendue par Matteo Renzi, le chef du gouvernement italien. Bien que son projet comportait d’autres plans tout aussi drastiques, notamment sur la territorialisation, la consultation portait en réalité sur le fait de réduire fortement le poids et le pouvoir du Sénat, en limitant le nombre de sénateurs à 100, contre 315 actuellement.   Par delà l’économie financière évidente que cette mesure comportait, il s’agissait également de lutter contre l’instabilité politique consubstantielle à l’Italie,  en mettant fin à l’égalité de pouvoir spécifique à ce pays entre les deux chambres, celle des députés et le Sénat. Mais ce n’est pas tant vis à vis du contenu de cette réforme que du bilan de Renzi que les italiens se sont prononcés. Et comme ce dernier s’était imprudemment avancé, en fanfaronnant sur le fait que si son projet de réforme était rejeté, il démissionnerait, les italiens l’ont pris au mot. Bien fait pour sa gueule. je n’ai je l’avoue en effet que bien peu de sympathie pour une simple marionnette des marchés et de la politique libérale orthodoxe des institutions européennes qui lui ont intimé  l’ordre de mener une politique aussi austéritaire, favorisant outrageusement la précarité, qui va dans le même sens que la spoliation populaire sans précédents  à laquelle on a pu assister en Grèce. En outre, ça lui apprendra, crime suprême à mes yeux, a avoir tenté de s’adjoindre les voix de l’extrême droite. Il vient d’annoncer qu’il remettrait ce jeudi sa démission. Très bien, qu’il dégage. Au suivant…

NB. …. et quand j’entends certains médias main-stream, comme BFNTV, parler dans le cas de l’Autriche d’un rejet du populisme et dans l’autre, l’Italie, d’une victoire de celui-ci, je suis profondément choqué. Pourquoi le peuple aurait-il raison dans un cas et pas dans l’autre ? Uniquement parce qu’il ne va pas dans le sens de la volonté dominante ? Et l’emploi même de ce mot, populisme, me révulse au plus haut point. Comme si le peuple était bon ou mauvais en soi…  Quelle honte. Ce mot suinte le mépris de classe. Ces gens sont ridicules et sans la moindre once de réflexion, ni même de pondération…

5 commentaires

  1. Bravo. Pour l’ensemble de votre texte mais surtout pour votre mise au point sur l’emploi du mot « populisme « .
    Bonne journée.

    J'aime

  2. oui ! AU SUIVANT ! ce matin, aux matins de FQ, erner qui interroge goulard (qui veut devenir cheffe du parlement européen) sur la montée des populismes, goulard qui dit qu’elle préfère parler d’extrémismes, erner qui insiste du genre mais ce sont des populismes, et elle qui doit carrément justifier le fait qu’elle a pas envie de parler de populismes (à part ça, elle a pas cité la grèce parmi les crises européennes, et pense que l’UE redonne de la souveraineté aux pays européens, par exemple l’internet). tu dis : « l’emploi même de ce mot, populisme, me révulse au plus haut point. Comme si le peuple était bon ou mauvais en soi… Quelle honte. Ce mot suinte le mépris de classe. » … mais aussi la fracture non pas entre riches et pauvres mais entre éduqués (les évolués) et pas éduqués (les bas du front qui ont voté trump, qui veulent pas la sublime nouvelle constitution italienne, et si jamais qui préfèrent un écolo en autriche, on y arrivera bien, pour finir par mettre des « populismes » dos à dos). bref tout ce qui vient du peuple et s’adresse au peuple est sale, frauduleux, facho. c’est un peu comme être anti-UE et être rejetéE justement parmi les populistes, donc les fachos. il y a aussi un grand nettoyage à faire sur le langage plombé de la droite triomphante (qui s’est pris quelques coups dans les glaouïs), cet oreiller (sur la tête) de paresse. je suis bien contente que ton blog existe.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s