Le retour des culs bénis mérite une bonne fessée ! #LGBT #féminisme #Laïcité

Post

Chacun sait à présent que les vieux réacs cathos ont joué un grand rôle dans l’élection du candidat de la droite dure de LR.  Simultanément (un hasard ?),  aux côtés de cette  ligne politique réactionnaire sur le registre des droits sociaux, un certain nombre d’initiatives et de signes régressifs sont à  prendre en considération :   multiples entorses au respect de la laïcité par les mêmes qui la brandissaient avec tant de virulence contre les musulmans, campagne homophobe contre les affiches de prévention du sida, et nombreuses attaques sous n’importe quel prétexte provenant du parti d ‘extrême droite de la manif pour tous. Deux événements récents viennent ajouter à mon devoir d’alerte fondatrice de ce billet, face à cette inquiétante tentative obscurantiste de retour du religieux dans la sphère publique. D’une part, ce voyage de 250 élus de la région Rhone-Alpes en pèlerinage à Rome, dont certains sont financés sur des fonds publics, un vrai scandale :

capture

Et de l’autre, cette tentative obscurantiste d’empêcher, quand ce n’est pas de criminaliser un droit essentiel obtenu par des années de lutte féministe, de droite comme de gauche : le droit à l’avortement. Plusieurs phénomènes tentent de le mettre à mal comme jamais.  L’un d’entre eux est si préoccupant que le gouvernement a tenté de faire passer une loi pour constituer un délit d’entrave à l’information sur l’IVG. En effet, des sites cathos intégristes peu scrupuleux, malhonnêtes,  déguisés en sites d’information sur l’avortement, tentent de décourager les femmes d’accéder à ce droit élémentaire, ne répugnant même pas à propager de fausses informations. Ils sont d’autant plus dangereux que de par leur financement et leurs occurrences, ils apparaissent en première place des requêtes sur google, reléguant les véritables sites d’information sur le sujet, comme ceux du ministère de la santé, en arrière plan. Les députés LR ont voté contre cette disposition législative, se retranchant hypocritement derrière le droit à la liberté d »expression. Elle a bon dos quand il s’agit de l’utiliser pour empêcher les femmes d’accéder à leurs droits élémentaires. Pour cette droite là,  le corps des femmes ne leur appartiendrait-il donc pas ? A qui donc alors ? A ce système patriarcal ? A leur sainte mère l’Eglise ? On croyait ce temps moyenâgeux là révolu. Tel n’est manifestement pas le cas, et les droits des femmes comme celui des homosexuel(le)s est encore et toujours à protéger et à reconquérir. Dernier exemple  et j’en arrêterai là, pour étayer mon propos, cette incroyable offensive anti-laïque :

capture
source

Il est utile de rappeler le véritable contenu de la loi, face aux allégations de ce dépositaire d’une autorité religieuse à qui je dénie toute légitimité d’intervenir dans les affaires de l’état français,  conformément à la loi de 1905, surtout quand il profère des mensonges et propage une désinformation éhontée, ce qui définit ce délit d’entrave à l’IVG :

capture

Qu’est-ce que je disais plus haut ? La liberté d’expression à bon dos. Le clergé, avec la complicité des députés droitards, ne fait que défendre un droit à l’enfumage et à la désinformation, en refusant d’assumer son étiquette orientée, voilà tout. Toujours la même hypocrisie, les mêmes méthodes sournoises, si caractéristiques de ces bas du front là.. A bas la calotte !

Post-scriptum : et ça continue….

capture

Advertisements