Concours de p’tites bites au plus haut sommet de la droite qui pue

Comptons en effet sur ces hyènes réacs (paradoxalement, peut-être même davantage encore que sur la gauche), mues par le seul appétit sans frein du pouvoir,  pour se lancer les pires horreurs à la figure. Cela n’a d’ailleurs pas manqué dès hier, où Juppé s’est montré particulièrement incisif, avec une approche plutôt stupéfiante de la laïcité pour quelqun qui se destine à la plus haute fonction, et donc à s’adresser à tous les français, y compris les non-croyants, majoritaires dans notre pays (n’en déplaise à #LMPT) :

capture

Comme ces compères là se connaissent probablement très bien ¹, l’ancien premier ministre chiracquien a donc ciblé le plus récent, sarkozyste,  sur une question qui fâche, compte-tenu des convictions personnelles de l’homme au front sourcil bas qui semble avoir une bible à la place du cerveau :

capture

Puisque les mêmes (ici, à Angers) tentent sans cesse avec une obsession coupable de se mêler si volontiers de ce qui se passe dans la culotte des autres, je propose plutôt que Fillon clarifie également sa position…  sexuelle favorite.  Juste revanche, n’est-il pas ? La transparence, ça s’appelle.  Je suis sûr qu’on va lui trouver à lui-aussi, comme à sa porte-parole si intègre, des polichinelles dans le placard…

capture

… Et comme dit l’autre:

capture

¹ vu qu’il me semble qu’ils étaient, n’est-ce pas, comme cela en passant,  dans le même gouvernement sarkozyste. Ce qui entre parenthèses devrait donc les disqualifier tous deux, à la nuance près que Juppé, lui, au moins, n’était pas premier ministre…  Du moins, pas dans ce gouvernement de droite là… (des « hors système », pour sûr…. rires).

Advertisements