Paysage politique atrophié réclame bouffée d’air pur.

wanderer-1717366__340Indépendamment des candidats et de leurs chapelles  (m’en fous, suis athée), force est de s’alarmer d’un choix qui se dessine pas franchement très motivant quand, comme moi, on aime farouchement la vie. Charybde et Scyllah seraient donc les visages des prochains finalistes d’une élection en noir et noir ? Avoir à choisir entre un réac de droite bien de droite et une candidate d’extrême droite ripolinisée qui dissimule bien mal ses coulisses nazifiées, grossières et attentatoires aux droits humains, voilà la fatalité qui nous est imposée avec une  si lourde ostentation médiatique. Pourtant, gageons qu’une majorité de français rêve d’un monde meilleur, d’un pays plus harmonieux et pacifié, loin des tensions identitaires obsessionnelles martelées par des personnalités irresponsables, si peu soucieuses du bien commun et de l’intérêt collectif.  Ce dernier point, qui devrait pourtant représenter un sésame politique, n’est certainement pas à rechercher du côté de cette voie sans issue si régressive, représentée par une ligne de mire électorale aussi négative. Ce recroquevillement là, que ce soit le libéralisme sec et sans âme à la Thatcher ou le pétainisme inavouable car si terriblement national socialiste,  a déjà marqué notre histoire de ses pierres sombres aux arrêtes si blessantes. Ce dont notre pays a le plus besoin, n’est-ce pas d’avantage d’un peu d’air pur, de s’oxygéner davantage, avec une vraie vision sociétale enthousiasmante, loin et au dessus de ces remugles d’arrière-salles mal ventilées ?  Malheureusement, l’offre politique étant particulièrement indigente au point que pour le moment je ne puisse m’identifier à aucun camp,  bien malin qui pourrait deviner comment notre société pourra sortir de cette impasse, d’ailleurs à la fois sociétale, économique et écologique. Qui peut se vanter sinon un illuminé d’avoir actuellement  la solution ? Alors, j’attends, j’observe, je réagis… et je me dis que si salut il y a, il ne faut certainement pas l’attendre de ce petit personnel politique là, et encore moins de ces élections qui dissimulent de plus en plus mal une grande mascarade anti-démocratique.  Notre salut n’est à rechercher qu’en nous. Arrêtons d’attendre des messies et des gourous. A mon âge, j’en ai déjà connu un certain nombre. Quand je vois l’état dans lequel leurs traces successives ont laissé ce pays, ils ne m’ont pas clairement démontré leur réelle efficience. Mieux vaut nous prendre individuellement et collectivement en main plutôt que de confier nos destins à ses charlatans dont les tours de passe-passe ne convainquent que les gogos et les fronts bas.

Advertisements

2 commentaires

  1. @kabraxys : je n’en ai aucun, je ne le connais pas. Et je m’en fous, compte-tenu du peu de poids de son parti, explosé façon puzzle. Il ne représente pas grand chose.

Les commentaires sont fermés.