condamnation définitive de l’État français pour racisme

Dans une période de conflit social majeur dans la  police nationale, lui-même relégué au second plan par cette actualité américaine si affligeante du jour, cette décision judiciaire pourtant à la fois  éminemment symbolique mais également très concrète passera probablement inaperçue.

capture
source

Pourtant, voir l’Etat français condamné définitivement suite au recours engagé par l’état auprès de la Cour de Cassation (la demande d’appel  m’avait d’ailleurs déjà scandalisé à l’époque) pour des faits de racisme répétés de ses « propres » forces de l’ordre dans le cadre de ces insupportables  contrôles au faciès, voilà qui n’est pourtant pas anodin.  J’attends donc de voir quelles décisions va prendre ce gouvernement, ou celles qu’il ne prendra pas et dont je le rendrai tout aussi responsable, pour éviter que de tels abus et de telles actions contraires aux droits humains les plus fondamentaux, qui ne font que nourrir la colère populaire et le sentiment d’injustice, ne se reproduisent. Une action d’autant plus importante, urgente et nécessaire en regard du scénario probable des élections présidentielle et législative de 2017 qui se dessinent, avec des partis majoritaires qui risquent fort de ne pas avoir la même tendresse (sic, c’est de l’humour noir, très) pour les populations si (trop) visiblement discriminées…

2 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s