#NONauTES : la présidente de la #Cnil répond au mensonge de #Cazeneuve

Hier après-midi, lors des traditionnelles questions au gouvernement, à l’Assemblée Nationale, j’ai été particulièrement choqué par la manière dont le ministre de l’intérieur s’est permis de répondre, en le ridiculisant, à un député LR, Lionel Tardy, député LR de la Haute-savoie, à propos du fichage généralisé des français, le TES :

Déjà, voir un député de droite plus soucieux de défendre nos libertés fondamentales que ceux de la « majorité » ¹ actuelle en dit long sur le degré de gauchitude des gens qui nous gouvernent.  On aurait aimé en effet que la question vienne plus logiquement des rangs de la gauche. Car même au PS, je sais qu’il y a de fortes résistances  sur ce point. De plus, pour avoir étudié précisément ce sujet, auquel j’ai consacré un rapide billet ici,  inutile de vous dire que j’ai été particulièrement ulcéré de surprendre Cazeneuve  en plein délit de mensonge éhonté, allant jusqu’à évoquer sans sourciller un supposé accord de la CNIL sur le TES, ce qui est totalement faux. je n’ai d’ailleurs pu m’empêcher de réagir sur twitter. Et voilà que que la présidente de la CNIL elle-même, Isabelle Falque-Pierrotin, vient de confirmer mon accusation de mensonge en demandant très logiquement un débat parlementaire, plutôt que cette procédure déloyale, sans concertation et en loucedé en effet ( Monsieur Tardy a entièrement raison),  qu’à utilisé le gouvernement, par décret, pour qu’il n’y ait aucune discussion possible.

capture
source

«C’est une affaire sérieuse, importante, qui touche tous les Français. Je crois nécessaire qu’il y ait une décision collective sur un sujet aussi sensible, non seulement par son contenu mais par son existence même. Il faut que la souveraineté nationale pèse les avantages et les inconvénients du dispositif et exprime un choix politique» a-t-elle encore ajouté. Ravi de voir qu’il y a encore dans ce pays des personnalités de premier plan douées de conscience et de raison. j’ai failli désespérer. Mais je redoute sérieusement qu’une fois de plus, ce gouvernement, et plus particulièrement ce ministre de l’intérieur là ² ne s’assoie sans le moindre scrupule sur cet avis pourtant motivé par la plus stricte sagesse.

¹ j’écris majorité entre guillemets, car quand on est obligé de recourir à tout bout de champ au 49.3, on ne peut plus dire que ce soit encore vraiment le cas…

² un ministre qui a déjà démontré à quel point il se foutait éperdument de la question des droits humains, et cela à plusieurs reprises, montrant un orgueil aussi démesuré que sa froideur si peu suspecte d’humaniste, que ce soit à propos de la mort de Rémi Fraisse, de son insistance coupable à nier farouchement toute violence policière malgré les preuves accumulées lors des manifestations contre la loi El Khomri, ou plus récemment comment il a écarté de la cérémonie d’hommage à Marseille la veuve du policier tué à Charlie Hebdo.

Enregistrer

Enregistrer

3 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s