Aujourd’hui, la chienlit est à l’Elysée #NotMyPresident #GogoFH2017 #ManuMilitari

1a

Avec une amie, hier soir au téléphone, nous échangions notre ressenti mutuel et réciproquement sur l’effarement de voir à quel point ce pays semblait se vautrer prodigieusement dans un incroyable chaos, dans lequel plus rien ne semblait maîtrisé, tant ce gouvernement, et plus particulièrement son Président, apparaissaient totalement dépassés, en bien des domaines, quand on sait ce que l’on sait, que l’on entend ce que l’on entend, et qu’on voit ce qu’on voit….

Pourtant, contrairement à moi, elle n’est absolument pas politisée, et elle a même la politique (du moins, une certaine manière de la faire, de ce qu’elle en perçoit, de son poste, et je ne peux guère la détromper) en horreur. Mais il faut dire, pour éclairer, qu’elle travaille dans un CAO… Et savoir que des centres accueillant des migrants peuvent être potentiellement des cibles pour des extrémistes détraqués qui les incendient, sans que l’état et les cadres dirigeant ces centres ne semblent en avoir vraiment conscience et n’y mettent des moyens, (en outre, lesquels ? La Police ?  Euhh… Voilà quoi), est quelque chose qui l’horrifie au plus haut point, ce qui est ma foi plus que compréhensible. Encore est-elle, contrairement à moi,  à distance des coulisses de la politique nationale, et des odeurs insupportables de soupe peu ragoûtante qui se préparent dans certains palais…

cvquxdwxeaaaeil

J’allais écrire  » No comment », tant ce tableau délirant qui ne me rassure pas du tout sur la capacité de cette élite de plus en plus grotesque à diriger un pays qui part à vau l’eau se suffit à lui-même. Mais si, j’en ai un, lapidaire, froid, clinique :  Le roi est nu. Ses laquais fous. Et cet Iznogood plus inquiétant que drôle qu’est ce Manu Militari là, totalement déconnecté des réalités les plus prosaïques. Au point qu’il explose les limites du bon sens :

capture

Le tableau que je viens de brosser à grands traits est malheureusement d’autant plus inquiétant que l’on sait tous très bien à qui profite ce genre de situations, historiquement… Et à quel point une attente populaire de plus d’ordre conduit inéluctablement au pire. J’ai ainsi croisé sur twitter une inculte historique pour qui la manifestation des policiers était un bon signe. Je ne le vois pas tout à fait comme ça… Suivez mon regard. (et encore n’y avait-il pas alors, à ce point,  cette insupportable vague de peste brune… Mais puisque l’on me dit dans l’oreillette – l’œil de Gazeneuve est partout – que les deux ne sont pas liés… je respire ! ;).

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements