Lettre d’un Gédécé excédé à la Présidente de la @LDH_Fr (et aux assoces « antiracistes »)

gedece

Mr. Gédécé – https://gauchedecombat.net/

@lesechogaucho

A Madame Françoise DUMONT, Présidente de la LDH France

Madame La Présidente,

Comme nous ne nous connaissons nullement, permettez que je fasse sommairement les présentations. Blogueur politique un ( tout petit) peu zinzinfluent en matière de respect des libertés fondamentales (au fait, vous changez quand votre appellation de « droits de l’homme » en Droits Humains, comme partout ailleurs ?), et de lutte contre les discriminations, je suis également militant anti-raciste et antifasciste autonome (j’y tiens) sur le terrain. Pour exemple, je fais partie, parmi bien d ‘autres, des gens qui ont organisé et participé  à une manifestation regroupant plusieurs centaines de personnes à Verdun contre un lieu d’accueil de militants nazis, suprémacistes blancs, en Meuse, à Combres sous les côtes, la Taverne de Thor. Par conséquent, de par ma constante vigilance depuis la création de ce blog comme de mes activités militantes personnelles, je constate depuis un certain temps une réelle radicalisation sur les réseaux sociaux (twitter, facebook, blogs), et pas seulement venant de là où les médias ont coutume de l’entendre et de l’attendre. Elle est également de toute évidence le fait de ce que l’on nomme par commodité « fachosphère ». Je vois et enregistre, en effet, très factuellement, malgré des campagnes de sensibilisation plus ou moins efficaces qui font bien rire les gens particulièrement cyniques dont il s’agit,  une multiplication inquiétante des propos haineux, racistes, antisémites, xénophobes, islamophobes, sexistes, homo ou transphobes dans notre pays. Ceux-ci dépassent fréquemment, on point qu’on puisse être tentés de les banaliser, les limites du tolérable, et vont jusqu’à l’apologie de la violence, le harcèlement en bande organisées comme c’est le fait de la trop fameuse #TeamRDN sur twitter, et l’appel au meurtre des gens qui, comme moi et bien d’autres, quelle que soit notre appartenance politique ou religieuse (ou pas : je suis athée) s’opposent à ce phénomène détestable qui met à mal, vous en conviendrez, notre humanité commune et notre sérénité sociale…

Pourtant, je constate qu’en regard de ce phénomène inquiétant (que je qualifie assez régulièrement, appelons un chat un chat (on gagnera du temps, de déluge de merde), dont les pouvoirs publics ne semblent pas prendre en compte la juste mesure et l’influence dans notre pays, de même que sa concrétisation politique visible, que les moyens à notre disposition pour lutter contre cette vague de peste brune sur Internet sont plus que dérisoires et (très) limités. Les firmes commerciales qui exploitent lesdits réseaux sociaux parmi les plus importants (facebook, twitter, plate-formes de blogs…) faillissent à tous leurs devoirs en ne se donnant même pas les moyens techniques de faire respecter leur propre charte de modération, régulièrement prise en défaut sans que cela ne les émeuve outre mesure…  Un bon exemple nous est d’ailleurs donné par la manière dont la menace de mort adressée à un journaliste, Mr. Bruno Roger-Petit,  a été si légèrement traitée.  je suis moi-même en raison de mon action antifasciste sur internet menacé de mort si souvent que c’en devient terriblement banal. Cela m’ est pourtant proprement insupportable. Les signalements sur Pharos ne semblent pas y changer grand chose. Cette plate-forme n’est en outre pas conçue pour se substituer à des réseaux sociaux défaillants. Ce phénomène qu’on pourrait penser cantonné au domaine virtuel connaît une réelle concrétisation sur le terrain, avec une insupportable libération de la parole et des actes racistes, certains plus que terrifiants, comme aujourd’hui cet incendie qui a endommagé un centre devant accueillir des migrants à Loubareyt, dans le Puy de Dôme. On pourrait en donner bien d ‘autres exemples dans l’actualité. je crains d’ailleurs comme bien d ‘autres que ce genre d’actes ne se reproduisent, avec des conséquences potentiellement encore plus dramatiques dans les semaines à venir, avec le démantèlement du centre de réfugiés de Calais.

Aussi, pour en venir directement au fait, Madame la Présidente, je vous demande expressément (comme je le demanderai, soyez en assurée, aux responsables de toutes les principales associations de défense des droits humains) ce que la LDH compte faire très concrètement, notamment dans ses relations avec les pouvoirs publics, pour endiguer ce flot, qui se déverse par le biais de réseaux dit « sociaux »,  de haine raciste et religieuse sans précédent dans notre propre pays depuis l’affaire Dreyfus, à l’origine me semble-t-il de la création de votre mouvement.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame la Présidente de la LDH, l’expression de mes respectueuses salutations.

Gédécé.

PS. je tiens à votre disposition et à celle de vos avocats l’ensemble des pièces à conviction de nature à vous permettre de mieux appréhender  la réalité de ce phénomène. Je serais en outre très désireux que les auteurs de ces  propos délictueux soient poursuivis en justice, seule sanction de nature à permettre à leurs auteurs une prise de conscience réelle de la gravité de leurs délits. La justice est en effet à mon sens, jusqu’à preuve du contraire, le meilleur des garde-fous qui soit. Et une majorité de ces gens là en sont probablement de mon point de vue très personnel, mais seule la justice pourra ordonner une prise en charge adéquate. Il est en effet à mon sens plus que malsain que ce genre d’actes ne soient sanctionnés pénalement que lorsqu’il s’agit de personnalités politiques ou médiatiques influentes, qui ont les moyens de se payer un avocat. Toute la société civile est en effet elle aussi concernée.

Nota bene : et pour tenter de conjurer un éventuel silence auquel je suis tristement habitué en pareille circonstance hélas dans mon action quotidienne de blogueur politique et de militant, je vous informe qu’après vous avoir été adressée par mail cette demande, je la publierai simultanément sur mon blog, à toute fin utile.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s