ALERTE ENLEVEMENT : le racisme d’état kidnappé par Enthoven !

Beaucoup ont été choqués tout comme moi, et à juste titre, en regardant Cash Investigation hier soir,  de la formulation de l’alerte enlèvement diffusée par le ministère de l’intérieur :

capture

En cause, la mention « de race noire ». Le mot « race » a en effet été supprimé depuis deux ans de la législation française, semble-t-il… Et pour de sérieuses, scientifiques et bien  rationnelles raisons.

[Ce qui fait d’ailleurs jouir les crétins de la fachosphère qui s’en prévalent pour s’exonérer à bon compte de leurs turpitudes, en rétorquant jusqu’à se croire supérieurement intelligents qu’on ne peut les qualifier de racistes puisque la race n’existe plus, et qu’ils s’en prennent de surcroit à des musulmans, ce qui n’est pas une race mais une religion. Ce à quoi je réponds invariablement que la loi sanctionnant ce genre de comportements publics délictueux porte sur l’incitation raciale (sic..) ET religieuse.  C’est ballot… Et toc]

De plus, c’est complètement idiot, car vu la photo, il n’y avait pas besoin de le préciser, visiblement. Pas davantage que la mention « de race frisée », « de race barbue », ou « de race myope », éléments tous aussi visibles. Le porte-parole du ministère, Pierre Januel, a exprimé ses regrets sur Twitter : « #AlerteEnlèvement : Certains termes du message, repris précipitamment, étaient évidemment inappropriés, regrettables et très rapidement modifiés. Nous comptons néanmoins sur votre mobilisation pour diffuser l’alerte et aider les recherches.» Une regrettable erreur que les services de l’état s’empressent donc de balayer d’un revers de manche devant l’urgence de l’alerte.

capture

Mais maintenant que le péril est passé, l’enfant retrouvé et en bonne santé, peut-être peut-on respirer et réfléchir plus posément, rationnellement, objectivement, et un peu plus en profondeur ? Car  personnellement, je n’entends pas voir cette « regrettable erreur » aussi vite effacée,  surtout quand j’entends dans le même moment un certain Enthoven, philosophe de bazar officiel (au sens où pourraient l’être les peintres officiels de l’ ex union soviétique) exonérer à si bon compte l’état en pratiquant un raisonnement étonnamment amalgamant et stupéfiant de bêtise qui instrumentalise ce qui n’est qu’un (bien qu’en effet choquant)  fait divers isolé tant qu’il ne m’aura pas prouvé le contraire par des statistiques fiables sur des événements éventuellement similaires…

capture
source

Chez moi, un con étant un con quelle que soit son origine ou sa religion pré-supposée, et l’enquête n’ayant pas été menée à son terme, je trouve ce Monsieur aussi particulièrement léger qu’éminemment péremptoire. En outre, que ce soit pour répondre à sa démonstration non étayée comme par rapport à cette erreur du ministère de l’intérieur, qu’on me permette de considérer que, malgré ma divergence profonde avec les thèses du PIR (puisque je pense que c’est ce camp là que l’éminent penseur vise particulièrement) envers lequel on ne pourra pas me suspecter de la moindre complaisance, le racisme d’état existe bel et bien.  j’en veux pour preuve le fait que le ministère de l’intérieur, et donc l’état et le gouvernement, sont bels et bien racistes puisqu’ils tiennent absolument à conserver, envers et contre tout, et alors même que l’état français a été condamné pour contrôle au faciès dans de nombreux cas, la notion de race dans ses contrôles,  puisqu’il a fait appel de la décision le condamnant,ce qui est profondément insupportable pour tout défenseur des droits humains. Mais Monsieur Enthoven est certainement beaucoup plus intelligent que moi… Sauf qu’il aura omis de considérer le fait que son intervention soigneusement médiatisée malgré son incroyable médiocrité (ce qui est aussi excessif devient en l’espèce profondément insignifiant) n’aura servit qu’à banaliser le racisme et à exonérer l’extrême droite de ses attaques ignobles en utilisant le même argument selon lequel les victimes du racisme sont elles aussi racistes, et les méchants antiracistes, des collabos et des faiseurs de tabous à propos  de – toujours la même notons-le – communauté… Venant d’un tel esprit supérieur, j’aurais attendu davantage de vision stratégique. Question de forces en présences… Mais aurait-il déjà, comme Messieurs Bouvet et Onfray, d’autres penseurs identitaires, choisit son camp ? Alors moi, le mien : la question semble réglée, malgré mon athéisme militant, je suis un Islamo-collabo-gauchiste. Vous pouvez aussi rajouter si ça vous chante :  laxiste. Voilà voilà… On avance.

capture

NB. Et si l’on venait à m’interpeler sur l’éventuelle faiblesse de mes arguments pour justifier de l’existence d’un réel racisme d ‘état, qui selon ce Monsieur relèverait d’une paranoïa (je ne savais pas qu’il avait fait des études en psychiatrie pour porter de tels diagnostics), je répondrais par un autre argument, ou plutôt deux en un. L’état n’est jusqu’à preuve du contraire pas une notion abstraite désincarnée, mais bien porté par des individus avec leur culture, leur positionnement, leurs convictions et leur sensibilité propre. Or, s’agissant de ce même ministère de l’intérieur, d’où vient cette alerte enlèvement, quand on sait que selon  plusieurs sondages (certains évoquant des proportions inquiétantes de plus de 50 %  des effectifs) les forces de l’ordre sont si fortement gangrénées par l’extrême droite, qu’on  me permette de douter fortement de la volonté de non-discrimination de ceux-ci…

Enregistrer

Enregistrer

1 commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s