Quand l’Islande démasque l’hypocrisie fauxcialiste #PS #gogoFH2017

« Mon véritable adversaire, il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera jamais élu et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance ».  François Hollande, discours du Bourget, 22 janvier 2012.

Si ce médiocre président là ne s’était pas révélé comme le tartuffe qu’il est chaque jour un peu plus, voilà ce qui serait arrivé, dans notre pays aussi :

capture
la suite ici

Mais chez nous, les coupables courent toujours, font des profits de plus en plus mirobolants, pendant que nous perdons nos emplois les uns après les autres, et que 6 millions de personnes pointent à Pôle emploi. No justice, no peace.

Advertisements