Brûlons le Parlement Européen ! #Europe #Barroso #BahamasLeaks

j’ai vu la Grèce démembrée, et ses biens pillés sans scrupules par des prédateurs en lesquels il serait vain de rechercher la moindre trace de morale, avec la complicité active des charognards ultra-libéraux de Bruxelles. La pauvreté qui y règne à présent, après leur passage, ne semble pas les émouvoir outre mesure… Depuis, Attila est dépassé, petit joueur… Et qui après la Grèce ?

j’ai vu des lanceurs d’alerte condamnés, alors qu’ils avaient œuvré avec efficacité constance, et détermination, sans le moindre intérêt personnel, pour l’intérêt collectif et la salubrité publique, en dénonçant ce dont le Président de la Commission européenne s’était rendu coupable. Ce dernier ne sera pourtant pas inquiété.

j’ai vu celui-ci veiller par le biais de sociétés bien peu scrupuleuses et d’un machisme hallucinant à ce qu’on ne l’égratigne pas trop par des questions embarrassantes… (alors, Juncker, peur des filles ?)

j’ai vu ce que la tempête du brexit avait semé, comment cette crise avait été si mal gérée, la zizanie que cela avait entraînée, et combien le racisme s’était alors libéré, et le mépris des peuples si ouvertement exprimé, qui n’avait pas attendu cela.. Xénophobes et pro-européens se livrant une guerre fratricide dont cette belle idée d’Europe ne saurait sortir indemne.

J’ai vu les lobbies à l’œuvre dans les institutions européennes, devenues un véritable gruyère,  au point qu’elles se laissent écrire leurs documents de travail et leurs décisions par des sociétés comme Shell... (et ce n’est là qu’un exemple)

j’ai vu le grand espoir populaire, puis la grande désillusion, et enfin la colère qu’à fait naître Syrisa, et comment Tsipras s’est couché devant les marchés… Et puis il y a eu Podemos, et nous avons encore un peu espéré… Mais dont nous ne savons pas ce qu’il a pu produire, si ce n’est une autre illusion sans résultats probants, hormis la prise de Madrid et Barcelone… pas tout seul. Mais un espoir qui a échoué aux dernières élections législatives, en juin dernier.

j’ai vu la manière dont des milliers de personnes ont abordé nos côtes, fuyant la guerre, les massacres, la prostitution forcée, les violences et les pillages, et combien y ont laissé la vie… dans l’indifférence générale, quand ce n’est pas le pur et égoïste rejet, face à l’incroyable impuissance des institutions européennes, débordées par un phénomène dont elles n’ont pas traité les causes profondes. Quelle insupportable banalisation du mal, absolu, depuis l’émotion suscitée par la photo du petit Aylan… Larmes.

aylan-migrant-turquie-recrop_5408167

J’ai vu l’insupportable explosion de violence et de haine qui n’attendait que cela pour se révéler au grand jour, relayée par une extrême-droite plus forte que jamais en Europe, minée par le retour des obscurantismes de toutes natures (comme ici en Pologne), qui se paie en outre le luxe de siéger dans les instances européennes tout en y étant si ouvertement et violemment opposée,  profitant de ses prébendes… jusqu’à les détourner. Le ridicule ne tue pas.

j’ai vu – rien que ça, excusez-moi du peu ! – cet ancien  Président de la commission européenne, Manuel Barroso, partir à l’ennemi en allant pantoufler tranquillement chez Goldmann Sachs, au plus grand mépris de toute considération de l’intérêt public, et de l’image et ses conséquences sur l’idéal européen… ou ce qu’il en reste.

Et enfin, cerise infecte sur le gâteau déjà bien pourri à la crème plus qu’avariée, j’ai vu cette gentille petite vieille dame, Neely Kroes, ancienne commissaire européenne à la concurrence (sic), se faire piquer la main dans le pot de confiture en ne déclarant pas Mint Holdings Limited, sa société offshore, qu’elle n’a jamais été révélée aux autorités bruxelloises… Une affaire Cahuzac puissance mille, puisqu’à l’échelle européenne. Une paille.

Et que nous dit-on en haut lieu de ces deux dernières affaires qui entachent tant la crédibilité de nos institutions européennes dans leur totalité ? Que ces braves gens si exempts de tout reproche et de tout délit seraient… embarrassés !

capture

Seulement cela ? Embarrassés ?! De qui se moque-t-on ? Une fois de plus, de tous les peuples d’Europe…  Alors que nous avons vu comme je viens de le décrire et de  le prouver très concrètement (lire les liens, bordel !)  la  Grèce pillée, les voyous en col blanc de la Commission européenne, jusqu’à son Président, mouillés jusqu’au cou, empêtrés dans les conflits d’intérêts,  et un système technocratique totalement impuissant à résister à la pénétration de lobbies aux intérêts contraires aux nôtres qui n’ont aucun scrupule à détruire notre planète, pendant que des lanceurs d’alerte sont quant à eux condamnés et que les rares souffles de démocratie qu’ont été Syriza et Podemos sont étouffés dans l’œuf et l’espoir populaire d’être enfin représentés dignement avec, ces gens sont… embarrassés ?!

Brûlez tout !

Enregistrer

Enregistrer

4 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s