La haine venue du froid. Solidarité avec @LarrereMathilde #ExtrêmeRose #fauxcialisme

Sur twitter, nous avons inventé un hashtag dédié pour ces gens là : #gogoFH2017. J’ai déjà évoqué à maintes reprises leurs faits d’armes hauts en couleur : celle de la fange excrémentielle dans laquelle ils semblent se complaire,  assurément. Fans totalement hystériques, inconditionnels et grossiers du Président et de sa garde vallsienne rapprochée, ils ne possèdent aucun sens critique, et se montrent tout aussi incultes, vindicatifs, infâmes et répugnants que les bas du front que je contre depuis toujours, sur les internets comme dans la rue… ou ailleurs. C’est pourquoi je leur ai trouvé une étiquette adéquate : extrême rose, qui vire toutefois plutôt au brun :

capture capture2

Un simple exemple de leur niveau intellectuel… Vous en voulez encore ?

capture capture2

Mais les bas du front auquel je m’attaque d’ordinaire ont une excuse, eux : ils viennent de l’extrême-droite. Les retrouver au PS fait froid dans le dos. De gauche, vraiment ? Si je réagis de nouveau aujourd’hui à leur endroit, alors que je devrais me contenter de me draper dans l’indifférence que seule ces médiocres là méritent, c’est que j’ai lu cette lettre que vient de recevoir Mathilde Larrère, une historienne qui s’est récemment illustrée dans la défense de sa discipline sur twitter, notamment (elle publie, aussi, ici, et là, entre autres). Pour avoir osé corriger factuellement les propos de leur indiscutable gourou, Manu Militari, surpris en plein délire identitaire (voir ici), voilà ce qu’elle a reçu au courrier :

cs8fvpzwyaaw-lx
On notera au passage l’accusation ultime réservée à celle qui est manifestement une opposante politique pour ce Monsieur (cette dame ?) : celle de la fameuse formule creuse de l’islamo-gauchisme, de collaboration avec l’ennemi, de fascisme vert, et tout l’exquis vocabulaire dévolu d’ordinaire à l’extrême-droite qui va si bien avec… Un acte isolé, me direz-vous ? Il me semble que non, au vu de mes connaissances… il y a en effet un glissement plus qu’inquiétant chez les identitaires qui, autrefois cantonnés à l’extrême-droite, sous l’effet du terrorisme, sont à présent partout. ça craint. Il nous faut agir. Vite. Et fort. Avec nos armes favorites : l’éducation, l’histoire, le débat, l’échange d’arguments, la réflexion et le partage intellectuel.  Vite, du débat ! ET populaire ! Ne pas laisser le champ libre  à ces gens là, comme les intellectuels de gauche l’ont manifestement un peu trop fait. Mais il faut dire pour leur décharge que les médias main stream ont bien aidé à rendre l’atmosphère plus oppressante, et toxique, préférant probablement à des heures de grande écoute des intellectuels plus salutaires pour notre bien être collectif, comme Zemmour ou Finkelkraut…), laissant ainsi la place au pire, et au médiocre. Notre époque a pourtant tristement besoin de lumière, devant cet obscurantisme… Crétinisme partout, justice nulle part.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :