#çavamieux, votez #gogoFH2017 !

source
Quand c’est Challenges qui le déplore, c’est encore plus savoureux… Surtout avec Macron en arrière-fond, le chouchou des marchés…

.La pauvreté a encore progressé en France en 2016, de plus en plus de Français ne se soignent plus faute d’argent, et 3 millions de personnes ont recours chaque semaine aux colis alimentaires. Le pouvoir d’achat des Français a baissé, selon un rapport que vient de publier , l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), qui tire un premier bilan de la politique économique menée durant ce quinquennat. On ne peut pas dire qu’il soit tendre avec ce bon président pourtant si gentil et bien brave…

(Bien que) « le quinquennat de François Hollande s’est ouvert dans un contexte économique des plus défavorables », sur le plan de l’emploi, de la croissance et des déficits, ils estiment pourtant que « l’ampleur du choc fiscal en début de quinquennat, dont l’impact négatif sur la croissance avait été sous-estimé par le gouvernement, n’était pas compatible avec une baisse du chômage au cours de la première moitié du mandat. » En clair, que les politiques inspirées par les gourous de l’austérité – réduction des déficits budgétaires couplée à une augmentation des impôts pour les ménages – ont eu des effets néfastes, voire nocifs : « La consolidation budgétaire en France et en Europe a eu un impact négatif marqué, de 0,8 point par an en moyenne entre 2012 et 2017. La simultanéité des politiques d’austérité en Europe a amplifié leur impact récessif en déprimant la demande intérieure, mais aussi la demande extérieure », constatent les chercheurs.

Le constat est d’autant plus sévère qu’il est de notoriété publique que l’OFCE n’est pas franchement une officine ultra-libérale orthodoxe gouvernée par la droite dure, bien au contraire… Conclusion des auteurs du rapport :

si « cette politique, incarnée par le Pacte de Responsabilité et le CICE, porte ses fruits en fin de mandat avec le rétablissement des marges des entreprises » – pour le plus grand bonheur du Medef -, elle « aura diminué le pouvoir d’achat des ménages et la croissance à court terme. » Alors même que si l’on totalise dépense et investissement des ménages, ils ont « contribué pour moitié à la croissance ».

L’OFCE, sur la base de cette analyse, projette que « sur l’ensemble du quinquennat, le chômage au sens du BIT augmenterait d’environ 100.000 personnes malgré 720.000 créations d’emplois, du fait de l’insuffisance de la croissance, conjuguée à la hausse de la population active. » Résumé : la non-inversion de la courbe du chômage, ce n’était pas qu’une question de « bol », mais accessoirement de choix économiques…

Finalement, rien d’autre que ce que disaient ces utopistes passéistes de la vraie gauche, des « frondeurs » au Front de gauche, qui se sont arc-boutés tout au long du quinquennat contre cette politique économique contre-productive… avec les résultats que l’on sait, malheureusement. Le roi est nu. Mais qui l’avouera enfin, au PS, et en tirera les conséquences, à la fois sur l’organisation de ce parti si éloigné de ses fondamentaux, et sur les prochaines échéances électorales ? Et dire que certains s’escriment encore, de plus en plus hystériques  dans leur camp retranché, à soutenir pareil triste sire… cela dépasse mon entendement.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s