« mon ennemi, c’est la finance », qu’il disait…

Capture
source

Des commentaires sont-ils encore nécessaires, face à un tel cynisme, une telle absence de valeurs morales ? A gerber… Ce gouvernement si peu de gauche ne se cache même plus pour perpétrer ses vilenies.