Pauvre petit Manu Militari, énervé et gesticulant de rage…

Pareille instrumentalisation des incivilités d’hier laisse sans voix. Assister à une telle théâtralisation d’un événement somme toute aussi mineur que les dégâts sur la vitrine d’un hôpital confine au grotesque. Dire qu’opérer cette méthode de communication plus que douteuse est le signe d’un gouvernement aux abois est une triste réalité.

Capture
source

Mis en minorité à la fois au parlement et dans la rue, ce gouvernement n’a donc trouvé d’autre stratégie que de tenter de décrédibiliser la CGT, rendue responsable de tous les maux, jusqu’au ridicule.  En ciblant aussi outrageusement ce syndicat,  il oublie que le formidable  mouvement de protestation contre la loi El Khomri, qui ne cesse de mobiliser depuis maintenant plus de 3 mois, n’est pas le fait de ce seul syndicat, mais de bien d’autres, et d’autonomes.  Voilà qui déplait donc au premier ministre, qui ne souffre guère la contradiction. Tant mieux. C’est là le signe que l’opposition de gauche à cette loi comme aux orientations libérales autoritaires de ce gouvernement a marqué des points. On ne se montre pas aussi violent dans ses propos envers ce qui contrarie son positionnement politique, si contraire aux valeurs de gauche, quant l’opposition est aussi faible  et isolée qu’il tente de le faire croire. Le roi est nu.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :