la loi des lobbies pharmaceutiques plus forte que l’intérêt collectif ?

 

Capture2

J’avais envie d’écrire ce billet non seulement parce que je suis révolté par la manière dont certaines multi-nationales s’affranchissent de toute règle éthique et de tout sens de l’intérêt collectif, mais également en pensant à un ami, qui se reconnaîtra. Il est atteint d’une leucémie, et le sujet le concerne directement : celui du prix des médicaments. Son traitement, me rappelait-il encore récemment, coûte 4000 euros par mois à la collectivité, ce dont il est terriblement conscient. J’avais déjà été alerté et sensibilisé plus précisément sur ce sujet par un appel de 110 signataires il y a quelques mois, pointant des marges exorbitantes sans commune mesure avec la réalité des coûts de fabrication, d’investissement et de recherche et développement des entreprises pharmaceutiques concernées. Là comme ailleurs, mais de manière probablement encore plus criante, certain(e)s se gavent, sans se préoccuper des conséquences… J’ai été particulièrement sensible pour ma part à l’argument, directement lié à une question de responsabilité collective, selon lequel notre régime assurance-maladie risquait d’être mis à mal par ce type de pratiques et de ne plus pouvoir supporter le remboursement de traitements aux prix aussi élevés. Mais il semblerait que les lobbies de cette industrie soient particulièrement efficaces et convaincants puisqu’ils ont réussi à faire interdire une campagne de Médecins du Monde pourtant tout à fait appropriée… à moins de prendre les consommateurs de médicaments que nous pouvons tous être un jour ou l’autre pour des idiots. C’est manifestement le cas à la fois de l’industrie pharmaceutique et des diffuseurs qui ont refusé de relayer cette campagne (JC Decaux, Insert et Médiatransports), ce qui justifie que les réseaux sociaux, dont ce blog fait partie à sa modeste mesure, se doivent d’informer le grand public sur le contenu de cette campagne, afin de se substituer à une information collective défaillante que des gens aussi mal intentionnés, puisque mus par le seul profit, ne sauraient enrayer. Pour seul exemple, l’article de Bastamag que j’ai lu donne le cas du Sofosbuvir, un traitement innovant contre l’hépatite C qui coûte aujourd’hui près de 41 000 euros par patient, alors qu’il ne coûterait que 102 euros à produire. Tout est dit.

Alors, si toi aussi, comme moi et plus de 130 000 autres, tu es sensible à cette cause, signe cette pétition, et emmerde ces pourris de pognon qui en veulent toujours plus, au détriment le plus clair de la morale et de l’intérêt collectif. Basta !

Capture

Un commentaire sur “la loi des lobbies pharmaceutiques plus forte que l’intérêt collectif ?

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :