Romain D., nous pensons à toi #violencespolicieres

CaptureEn ce moment, la colère gronde et nous sommes nombreux à être remontés contre l’obstination coupable du premier ministre vis à vis de la loi El Khomri. En effet, après que deux personnes aient eu la douleur de perdre l’usage d’un œil suite à des tirs de lanceurs de balles de défense (LBD) alors qu’ils manifestaient tout à fait pacifiquement contre cette loi, voilà qu’un autre jeune manifestant, Romain D., est à présent dans le coma, au sein de l’unité de réanimation neurochirurgicale de la Pitié-Salpêtrière. Toutes nos pensées vont vers lui, alors que ce gouvernement et les forces de l’ordre s’obstinent à nier l’existence même des violences policières. Une honte absolue et une indignité nationale qui ne font qu’entretenir les tensions sociales déjà vives de par le sentiment d’injustice qui ne fait que grandir.  Romain  n’a pourtant eu pour seul tort que de se trouver là lorsqu’une grenade de désencerclement a été lancée par un policier de la compagnie d’intervention (CI) de la préfecture de police de Paris, lors de la manifestation de jeudi dernier. Une enquête a été confiée à l’IGPN, et le défenseur des droits a été saisi. Pourtant, sans en attendre les résultats, comme cela est hélas hautement prévisible, le syndicat « Alternative Police CFDT » disculpe  d’emblée  le policier incriminé, dans un communiqué plus que maladroit. Extrait :

Capture
source

On notera tout particulièrement l’immonde tartufferie qu’il y a de relever que Romain ne portait pas de casque – quel cynisme – alors que tous ceux qui s’intéressent à l’actualité des manifestations contre la loi travail et à la manière plus qu’inédite dans lesquelles les forces de l’ordre interviennent savent que les casques et les doses de sérum physiologique étaient confisqués à Paris. Personnellement, je doute fortement de la capacité des pouvoirs publics  à reconnaître leurs erreurs, Valls et Cazeneuve en premier lieu. Et encore plus quand il s’agit des forces de l’ordre, systématiquement protégées, comme l’enquête bâclée et freinée par les bons soins de la hiérarchie du gendarme responsable de sa mort l’a clairement démontré dans le cas de Rémi Fraisse. Nous sommes nombreux en effet à avoir présents à l’esprit  ce précédent, en filigrane de la présente affaire. Je souhaite donc de tout cœur que Romain D. ne le rejoigne pas. Et si tel était le cas, ce gouvernement en portera l’entière responsabilité, quand bien même il s’en disculperait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :