le glissement fascisant du gouvernement israélien m’inquiète

Capture
source

De plus en plus, le comportement et le positionnement diplomatique de notre pays envers Israël me pose fortement question. Je le trouve bien indulgent avec ses exactions régulières et ses manquements banalisés envers les conventions internationales. Pire, suite à la visite du premier ministre dans ce pays,  je découvre à quel point Manuel Valls est dans un état second vis à vis de celui-ci, comme s’il était sous l’influence d’une drogue quelconque… Il n’y a qu’à voir l’interview proprement hallucinant qu’il a donné à i24, que j’ai évoqué hier, pour se convaincre que je n’exagère d’aucune manière. Mais je m’étonne encore davantage de la cécité coupable des instances dirigeantes de la France, et de leur manque de réaction vis à vis de l’arrivée de l’ultra-nationaliste (pour ne pas pudiquement dire ici qu’il est purement et simplement d’extrême droite) d’ Avigdor Lieberman, dont les propos outranciers et violents sont bien connus de ceux qui s’intéressent à l’actualité de ce pays. Un autre membre de son parti, Israël Beiteinou, Sofa Landver, deviendra ministre de l’Intégration… ça fait peur. Surtout quand on sait la ligne particulièrement intransigeante pour ne pas dire raciste de ce parti envers les arabes et les palestiniens. En effet, il prône l’expulsion des Arabes israéliens vers les territoires palestiniens.

En mai 2006, Lieberman appelle au jugement des députés arabes israéliens en contact avec le Hamas ou ayant célébré le jour de la Nakba, « la catastrophe », au lieu de celui de l’Indépendance israélienne

Israël Beytenou s’oppose aux discussions de paix commencées depuis la conférence d’Annapolis (novembre 2007) sur les questions-clefs du conflit avec les Palestiniens, comme le tracé des frontières, le statut de Jérusalem, le sort des colonies juives et des réfugiés palestiniens. Pour le parti, « Démanteler les colonies sauvages est un casus belli ».

En outre,  l’histoire de ce parti a été entachée de plusieurs affaires de corruption touchant notamment des anciens ministres. Ils ont été « accusés d’avoir détournés des millions de shekels vers des associations proches du parti » (source)

Pourtant, je n’ai ni entendu ni lu qui que ce soit de notre gouvernement s’en inquiéter, et encore moins Manuel Valls. Ne s’est-il pourtant pas bruyamment félicité de la défaite du FPÔ en Autriche  ¹ ? Deux poids, deux mesures… Cet étrange silence face à cette dérive proprement fascisante des dirigeants d’Israël mériterait pourtant quelques explications.

.

¹… alors même, suprême hypocrisie, que ses amis sociaux-démocrates autrichiens ont refusé d’appeler à voter pour le candidat écologiste, et qu’ils gèrent une région avec le FPÔ. Quelle compromission !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s