En Hongrie, Orban appelle au meurtre des migrants

On s’effraie beaucoup dans notre pays de la possible arrivée au pouvoir de l’extrême-droite en Autriche, comme si c’était le seul pays d’Europe dans ce cas. C’est oublier un peu vite le régime ultra-nationaliste de Victor Orban, Président Hongrois, qui ne sévit pas depuis hier. C’est d’ailleurs un «modèle» pour Heinz-Christian Strache, le chef du FPÖ, le parti d’extrême droite autrichien. Pourtant, les instances européennes apparaissent bien impuissantes à limiter les graves atteintes aux droits humains en Hongrie, autrement que par des oukases sans effets. Ce pays a déjà commis l’horreur impensable d’installer un mur de barbelés particulièrement inhumains (de type Concertina, arborant des lames de rasoir…) autour de ce pays. Mais voilà qu’il va encore plus loin à présent sur l’échelle de l’horreur. La possibilité vient d’être donnée à l’armée par Orban de tirer sur les migrants…

Capture
source

Jusqu’où laissera-t-on faire de telles exactions, contraires aux conventions internationales, et aux règlements même des institutions européennes ? Ce n’est pas en s’indignant facilement sans poser des actes concrets qu’on empêchera cet individu et ceux qui le soutiennent d’agir… Et si on commençait tout d’abord par supprimer toute aide européenne à la Hongrie pour qu’elle respecte ses obligations ? Pour ma part, entre ça et le reste, j’ai de plus en plus honte d’être européen.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s