Et pendant ce temps là, le gouvernement s’assoit sur la démocratie #LoiTravail

ChyjJErXIAAB-sJ

Comme je craignais que ce détail ne risque de passer inaperçu aux yeux des médias dominants, je me devais de m’en faire l’écho, tant il me semble qu’il a son importance. On s’attendait déjà, devant l’absence de majorité de ce gouvernement à l’assemblée nationale, à ce que celui-ci  se dirige vers un nouveau déni de démocratie à propos de la loi El Khomri sous la forme d’un recours au fameux 49.3.  Que certains s’obstinent à défendre cet article honteux en  invoquant son caractère constitutionnel ne change rien à leur  mauvaise foi absolue quant au respect qu’ils doivent à la foi à la représentation nationale et à ceux qui ont élu ces députés. Plusieurs déclarations, de la ministre elle-même et du premier ministre, avaient déjà jalonné cette crainte par leurs menaces arrogantes. Mais voilà que ce soir surgit un élément nouveau : à la surprise générale, la ministre du travail a demandé « la réserve des votes jusqu’à nouvel ordre », citant un article confus et obscur  du règlement de l’assemblée nationale. Cela voudrait dire que certains articles du projet de loi à la discrétion du gouvernement ne pourront pas faire l’objet d’amendements, si j’ai bien compris. Voilà qui tombe à pic pour un gouvernement au bord du précipice, pris par la panique, qui voyait déjà l’article 1 dudit projet en ballotage défavorable.  Celui-ci avait pour objet de « créer une commission chargée de proposer une refondation de la partie législative du Code du travail, mais avait en réalité toutes les chances d’être supprimé. » Et donc, comme à chaque fois que ce gouvernement risque de perdre, il refuse de laisser le libre jeu démocratique s’instaurer…

« Je veux dire mon étonnement mais je ne suis plus surpris de voir le gouvernement brider le débat parlementaire parce qu’il l’a déjà beaucoup fait », a dénoncé le député frondeur Pouria Amirshahi. « Si on ne peut pas voter, je ne vois pas très bien ce que nous faisons là un lundi après-midi », a abondé la communiste Jacqueline Fraysse. « On va tout doucement vers le 49-3« , a analysé son collègue UDI Francis Vercamer.

Vivement que ces mauvais joueurs soient sanctionnés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :