Va falloir leur faire un dessin…

Capture

Je crains que les néo-cons. en question, qu’ils soient chez LR, au PS , au FN ou ailleurs, n’aient pas très bien compris ce qui est en train de se passer. La colère est immense, et les moyens de l’expulser particulièrement contraints, surtout pour ceux qui n’ont plus de mots, et que l’on entend et n’écoute pas. Plus personne, politiquement, ne représente cette colère, et ne porte un véritable projet de transformation sociale réelle et crédible dans lequel on puisse s’identifier. « La situation est insurrectionnelle » me  faisait-on savoir à l’instant. C’est le moins qu’on puisse dire… Et face à cette réalité sociale venant des profondeurs du cœur battant de notre société, je ne vois qu’un système aux abois,  qui se terre dans son entre-soi, et protège les symboles de sa dérive, en répandant  par toutes ses bouches d’égout l’habituel discours politiquement correct, totalement formaté, si lénifiant.  Frappante (sic)  déconnexion avec la réalité des plus démunis et des plus précaires d’entre nous. J’entends l’un de ses représentants les plus cocasses, à peine digne d’être un petit caporal de gendarmerie (celui qu’il a si vite disculpé de la mort de Rémy Fraisse ?) , demander aux organisations syndicales de condamner certains événements qui ont eu lieu hier. Comme si elles étaient de leur fait… Monsieur Cazeneuve et ses yeux partout auraient-ils vu un représentant de la CGT, de FO, de Sud ou plus plausiblement  de la CNT (puisqu’il semblerait que ce soit là l’ennemi à abattre, quels que soient les moyens) jeter des pavés dans une vitrine ? Soyons sérieux un instant : les syndicats sont débordés par une violence inédite qui fait elle-même réponse aux provocations et aux  violences policières et au delà, systémiques, qui les dépasse. A force de taper toujours sur les mêmes, en laissant impunis des crimes biens plus graves, des détournements bien plus massifs que ceux d’un simple RSA  – que l’on désigne pourtant plus aisément du doigt – en traduisant en justice les lanceurs d’alerte plutôt que les coupables (un comble !), cela finit forcément par se voir comme le nez au milieu de la figure, même pour le plus simple d’esprit d’entre nous. Suffira-t-il de crier comme le font les médias, les politiques, les bien-pensants, dans un grand élan unanime particulièrement gênant tant il est sans nuances ni sens critique, haro sur le casseur ? Surtout quand on sait qui se cache parfois derrière cette figure symbolique brandie comme un épouvantail pour faire taire le manant… Comme tout cela est bien gentil, bien brave, et pour tout dire bien pathétique. Sans commune mesure avec l’insurrection qui vient. Je sens qu’il va falloir leur faire un dessin aux contours un peu plus clairs…

3 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s