Selon que tu seras Jean-Claude Juncker ou Antoine Deltour #Luxleaks

je ne reviendrai pas sur le fond de l’affaire luxleaks, que j’ai déjà évoquée ici en temps et en heure. Un pur scandale, tout ceux qui possèdent encore un minium de sens moral en conviendront. je m’étonnerai simplement au passage de la différence de traitement entre les uns et les autres dans la chaîne de causalité et de responsabilité que je connais. Antoine Deltour, alors employé du cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers (PwC), avait fait son devoir en transmettant des documents à un journaliste, à sa demande, révélant des accords fiscaux très avantageux conclus avec le fisc luxembourgeois. Ceux-ci constituaient de toute évidence une escroquerie monumentale envers l’ensemble des contribuables européens. Le responsable du fisc luxembourgeois d’alors était Jean-Claude Juncker, actuel Président de la Commission Européenne. Lui ne sera pas inquiété, comme je l’ai déjà expliqué ici, puisqu’il ne fera l’objet que d’une procédure étonnamment clémente alors qu’il est l’un des principaux instigateurs de ce système méprisable de tax ruling d’une telle ampleur (Plus de 300 sociétés en bénéficiaient). Par contre, Antoine Deltour, lui, comparait en justice depuis aujourd’hui et risque une peine de 10 ans de prison et une amende de plus d’un million d’euros. Cherchez l’erreur. Tout en ayant présent à l’esprit que la directive « secret des affaires », qui va à l’encontre de tout esprit de justice et de liberté d’information, a été adoptée le 14/04/16 par le parlement européen, grâce au vote  des eurodéputés français des partis suivants :

Capture
source

Et donc, qu’attendre encore de ces gens là, complices d’un système aussi corrompu, qui s’auto-protège en permanence et entretient sans cesse ses conflits d’intérêts en toute impunité, au détriment le plus clair des lanceurs d’alerte, si peu protégés ? l y a de quoi s’énerver, en effet.

Quand on perd de vue à ce  point le sens de l’intérêt collectif, on ne mérite plus de siéger. Alors, oui, n’en déplaise aux chiens de garde du système qui dénoncent une prétendue dérive totalitaire dès qu’on ose contester l’ordre établi ,  il devient nécessaire de faire peur, pour qu’elle change enfin de côté. Faut pas pousser. Nul n’est dupe, hormis ceux qui y ont personnellement intérêt. Point barre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :