#PS : comment soigner une hémorragie sur une jambe de bois ?

CbbPrWRW8AAto4B Ils pratiquent la meilleure politique du monde, la plus pragmatique et la plus efficace. Ce sont eux qui ont raison, et les autres sont tous des cons. D’ailleurs, si tu critiques Hollande ou Valls, c’est simple : tu fais le jeu du FN et tu es un infâme populiste utopiste qui se complait dans l’opposition stérile. De toute façon, tu n’es qu’un gauchiste archaïque et eux sont la gauche moderne. A la moindre contestation ou contrariété, on te renvoie à Pol Pot, Staline,  et aux camps en Sibérie.

Hélas, mille fois hélas, la réalité est têtue pour ceux qui tentent de nous faire prendre leurs vessies pour des lanternes :

400 adhérents de moins en Isère, 416 en Loire-Atlantique, 624 en Haute-Garonne… Depuis 2012, le nombre de militants socialistes est en baisse au PS et aucun département n’est épargné. La diminution globale des effectifs va de 10 à 20 % dans les différentes fédérations. Celle du Nord, vitrine historique du PS, est l’une des plus touchées par cette vague de départs : elle revendique près de 5 500 militants à jour de cotisation en février, très loin de la moyenne de 10 000 de ces dix dernières années.

Même morosité dans le Pas-de-Calais, où plusieurs sections locales, appauvries et vieillissantes, se voient dans l’obligation de fusionner. Depuis décembre, les socialistes n’ont d’ailleurs plus d’élus dans cette région. Plusieurs centaines de kilomètres au sud, la fédération du Var connaît le même sort. « On est en chute libre, se désole une ancienne élue socialiste de la région. La fédération ne compte plus que 500 adhérents, contre 1 200 il y a trois ans. Elle est en pleine déliquescence. »

A un an de la présidentielle, le bilan est alarmant. Selon Solferino, qui n’est pas pressé de mettre à jour ses chiffres datant de mai 2015, le PS ne compte plus que 131 000 militants. (source)

Il y aura au moins un domaine dans lequel Hollande aura tenu ses promesses : le changement c’est maintenant. En pire. Mais selon la ligne de communication officielle habituelle, ce doit être la faute aux adhérents qui n’ont rien compris, ces imbéciles incapables de saisir toutes les nuances d’une politique d’une complexité hors de portée, faite de nuances que le commun des mortels ne saurait appréhender… La question qui se pose à présent :  mais où vont tous ces gens ? Puisqu’on a répandu la thèse selon laquelle les électeurs communistes sont allés vers le FN, je me demande…