Valls n’a pas de couilles

Parce qu’ils ont eu le malheur de dire  la vérité,  c’est  dire de  démontrer que ce vieux légume  grabataire de Bouteflika n’est plus en capacité de gouverner,  que des responsables algériens sont impliqués dans le scandale des Panama Papers, des journalistes du Monde se sont vus refuser leur visa pour couvrir la visite du premier ministre français en Algérie. Si Valls en avait, il aurait refusé d’obéir à un tel chantage. Mais, comme on l’a vu pour le cas de l’Arabie Saoudite,  que vaut la liberté de la presse et la morale quand tant de marchés sont en jeu ? Alors d’autres journaux ont eu plus de courage que lui.Les rédactions du Figaro, de Libération, de France Inter et de France Culture ont donc choisi de boycotter ce déplacement (source)