#chômage : un aveu inquiétant, en effet…

Capture
source

Chaque communication des chiffres du chômage par le ministre du travail  est source de polémiques depuis des années, et cela  quel que soit le gouvernement,  quant à leur fiabilité réelle. J’avais déjà dénoncé lorsque le monsieur déjà cité était encore en place sa volonté de faire respecter à sa pathétique manière la promesse de Hollande d’ inverser la courbe du chômage en cassant le thermomètre. Mais là, ça va encore plus loin. Voilà qu’il nous révèle à présent « son malaise lorsqu’il lui fallait annoncer les chiffres du chômage « :

« Ça pourrit la vie du ministère. Quelquefois, je traînais des pieds pour l’annonce. Mais le Président m’appelait pour me dire : ‘Allez François faut communiquer' ».La confession de François Rebsamen va plus loin : « Le pire c’est qu’on ne sait pas trop comptabiliser. On s’y perd dans les catégories. On essaie un peu d’interpréter les chiffres… Mais même le patron de Pôle emploi que j’avais interrogé m’avait répondu : ‘Ah si seulement j’y comprenais quelque chose ».

Voilà qui ne fait donc que confirmer ce que nous savions déjà : l’ampleur de cette lèpre sociale qu’est le chômage est probablement bien plus grave que ce que l’on ose nous dire… De plus, cela révèle aussi qu’il n’y a pas de capitaine sur le navire de l’emploi en France. La précipitation, l’amateurisme, et le manque de concertation préalable avec lesquels le projet de loi El Khomri a été lancé est d’ailleurs bien là pour le démontrer.  Je m’étonne encore de ce que,  face à un phénomène économique et social si important, on ait choisi une ministre aussi inexpérimentée, et incompétente. Cela démontre à mes yeux le sens des priorités de ce gouvernement là, et de son chef. Manifestement, les questions économiques ou de sécurité sont bien plus primordiales à ses yeux. La souffrance de millions de français n’est visiblement pas sa priorité. Brandir en permanence le spectre de la peur lui est bien plus profitable électoralement.

 

1 commentaire

  1. Tu vois, à chaque fois que je lis ce genre d' »aveux » d’un politique, je repense toujours à ce milliardaire bien de chez nous qui avait déclaré : « je préfère passer pour incompétent plutôt que pour malhonnête ».

    Ce qui sous-entendait qu’il pouvait choisir lui-même la qualification que ses actes et qu’il préférait très logiquement celle dont il n’aurait pas à répondre pénalement…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s