Salarié(e) sois rassuré(e) : la #CFDT a négocié le poids de tes chaînes… #ElKhomri

Capture.PNG

 

C’était à prévoir. Il  a suffi que le gouvernement lâche du lest sur au moins un seul  des points symboliques de contestation de cette loi massivement décriée pour qu’aussitôt la CFDT et ses amis réformistes déclarent que les modifications proposées allaient dans le bon sens :

Capture
source

Pour moi, c’est donc plié, la courroie de transmission de toutes les lois scélérates de ce gouvernement fauxcialiste va donc de nouveau refonctionner à plein… Cette loi sera votée grâce à leur compromission, quelles que soit les mobilisations à prévoir. A moins qu’elles ne prennent une proportion totalement inédite,  et qu’un mouvement de masse ne dépasse des syndicats réformistes qui, percés à jour, ont déjà de plus en plus de mal à mobiliser,  puisque de moins en moins représentatifs de la colère sociale.  Par contre, les vrais syndicats, eux, qui jouent leur rôle de porter des revendications populaires, demeurent fidèles à  leurs convictions :

Capture

Enfin,  c’est sans compter également sur la réaction des jeunes, dont j’espère davantage que de leurs aînés… La suite au prochain épisode.

NB. Le projet de loi est visible en téléchargement PDF ici (dossier de presse)

2 commentaires

  1. CGT et FO sont majoritaires, j’espère. L’autre trio n’a eu de cesse de plier l’échine et une fois encore ils nous refont le coup ! tu parles, les cadres et les cathos ont toujours été à droite plus qu »à gauche quant à la CFDT cela fait des années qu’ils signent n’importe quoi

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s