La sape à tout prix ? Même celui du nazisme ? Boycott #HugoBoss

Capture

 

j’apprends avec une émotion intense – j’en suis sidéré, vraiment – à la faveur du tweet ci-dessus que,  de 1931 à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945, la société Hugo Boss a contribué à la production des uniformes militaires du Troisième Reich, tout d’abord pour la première milice d’Hitler, les chemises brunes puis ceux des SS, des Jeunesses hitlériennes et de la Wehrmacht. Pour assurer sa production, elle a eu recours à de la main-d’œuvre de travailleurs forcés, français et polonais pour la plupart, ainsi qu’à des déportés en provenance de camps de concentration. L’entreprise de Hugo F. Boss compte 324 ouvriers en 1944. Après la guerre, Hugo Ferdinand Boss est déclaré « opportuniste du Troisième Reich », reçoit une lourde amende de 80 000 marks et est privé de ses droits civiques.

En 2000, la société Hugo Boss a accepté de verser une somme de 500 000 livres sterlings au Fonds d’indemnisation des anciens travailleurs forcés, en compensation du travail effectué pendant la Seconde Guerre mondiale (source)

Et donc, cette entreprise pense peut-être qu’il suffirait  pour s’en sortir de s’acheter une conscience en versant de l’argent,  tout simplement ? Grotesque. Qu’ils crèvent. Boycott.