#Racisme : #Lyon réinvente la justice selon Saint Louis.

Justice-Saint-Louis-2
source

Sensibilisé à la lutte contre le racisme comme je le suis, je ne pouvais manquer de vous informer de cette initiative qui me semble aller dans le bon sens :

Lyon, 19 février (Reuters, source) – La cour d’appel de Lyon va mettre en place des stage de citoyenneté intitulés « sensibilisation à l’histoire de la Shoah » pour les auteurs d’infractions à caractère raciste, antisémite, ou de discriminations raciales ou religieuses. Ces stages de deux jours, organisés pour des groupes de dix personnes, seront dispensés par la fondation « Mémorial de la Shoah » centre de recherche historique créé en 2009. Ils constituent « une nouvelle réponse pénale » aux actes racistes, antisémites et discriminatoires, et viendront, suivant les cas, se substituer, ou compléter les peines. »Ils concerneront des faits de petite ou moyenne intensité », a expliqué vendredi Sylvie Moisson, procureure générale de la cour d’appel de Lyon, lors de la signature de la convention qui lie la justice à la fondation. Les personnes ayant fait preuve de violence ou les récidivistes ne pourront pas bénéficier de cette formation.

Je regrette simplement que cette formule alternative intéressante ne concerne pas également d’autres types de racismes, en incluant également des propositions du Cran ou d’institutions islamiques. Sans vouloir opposer des racismes à d’autres, je rencontre en effet au quotidien bien plus d’actes islamophobes qu’antisémites… Face à un tel fléau, demeurons pragmatiques et objectifs.

[NB. Et pour ceux à qui aurait échappé l’allusion historique contenue dans le titre, elle fait référence à la légende selon laquelle Louis IX, dit Saint Louis, aurait rendu la justice sous un chêne, sous lequel il rencontrait en personne ses administrés qui le souhaitaient, en faisant preuve d’une grande sagesse. Cela est resté je pense dans la mémoire collective. Mais cet article rétablit la vérité historique.]

7 réflexions sur “#Racisme : #Lyon réinvente la justice selon Saint Louis.

  1. « J’ai connu la guerre », « mon oncle fut déporté », »ma grand mère a survécu » …

    Oui, et alors ?

    Un autre écrivain, également sympathique, a repris cette expression des « diseux » et des « faiseux ».

    Mon intervention, bien que « gratuite » (derniers jours des soldes), n’est pas une simple provocation. Elle n’a assurément rien d’innocent car je crains que l’initiative de cette procureure ne soit un geste vain tant le complotisme est de mise et puis … (ré)éduquer des adultes est-il seulement possible ?

    Allez, je vais me faire violence en tentant de me dévêtir de ce cynisme, de cette désillusion, qui me tiennent lieu de couvertures, ultimes remparts face à la cruelle indifférence du monde.

    Alexandre Jardin, l’homme des « faiseux » (http://www.bleublanczebre.fr/), n’est pas le seul à avoir des idées généreuses et je VOUDRAIS croire que nous sommes encore quelques millions à être sensibles à l’inexorable déchéance et, comme cette magistrate, à tenter selon nos moyens.

    J'aime

  2. Bonjour, Ces stages de citoyenneté concernent bien tous les types de racismes qu’ils soient antisémite, islamophobe ou autre, il y a une véritable idée d’ouverture, c’est tout l’intérêt. D’ailleurs les génocides arménien ou tutsis sont également abordés.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.