#RSA #DAL #SDF : la droite alsacienne s’en prend (encore) aux pauvres

Pendant que les regards médiatiques sont rivés, à juste titre tant c’est honteux, (discriminant, relève du racisme anti-pauvres tant répandu à droite… etc. Rayer la mention inutile) , sur la décision de rétablir le STO dans le Haut-Rhin, j’apprends que le Bas-Rhin fait encore mieux en prenant une autre mesure qui s’en prend encore aux plus vulnérables d’entre nous :

Le conseil départemental du Bas-Rhin, présidé, depuis avril 2015, par Frédéric Bierry (LR), a, vendredi 5 février, rayé de son budget 2016 la totalité de la ligne de 640 000 euros consacrés à l’hébergement d’urgence. Ce sont donc, outre le Centre communal d’action sociale de Strasbourg, neuf associations qui, du jour au lendemain, verront leurs moyens réduits, de 15 000 à 150 000 euros.

 

Décidément, la droite, comme son extrême, en Alsace,  a une dent contre les pauvres… Ignominie de cette politique inhumaniste là. Et quand bien même – ce que je soupçonne – cela relèverait d’un chantage envers l’état, je n’en trouve pas cela moins  infect.

7 réflexions sur “#RSA #DAL #SDF : la droite alsacienne s’en prend (encore) aux pauvres

  1. Pas sûr que ce soit un chantage à financement d’État. Dans la tête de ces gens, il n’est pas ou n’est plus légitime de financer les dépenses « sociales ».

    Nous assistons à un changement de nature et de culture de la droite. Naguère la droite avait une certaine fibre sociale. Le côté chrétien social ou bien la hantise des révoltes. Aujourd’hui la droite ne pense plus qu’enrichissement personnel et consolidation de la situation des riches et très riches.

    Il y a eu une évolution des mentalités à droite comme chez les riches qui affichent leur fortune alors qu’ils restaient naguère discrets sur ce chapitre. Il y a aussi l’évolution politique du PS qui a obligé la droite à s’affirmer beaucoup plus nettement du côté de la richesse pour conserver une légitimité politique.

    J'aime

  2. Au temps pour moi, je bats publiquement ma coulpe, j’ai réagi non pas à ton article mais à ce que j’avais entendu dire par ailleurs à savoir la « forte » incitation à « travailler » sept heures par semaine en contrepartie du RSA.

    Pour avoir justement fait des maraudes avec le 115 local, je sais d’expérience ce qu’il en est des nombreuses carences de cette usine à gaz sociale.

    Je file de ce pas vérifier, mais un peu tard, mes sources.

    Sans rancune ?

    J'aime

  3. @le_marcheur : justement, le jour où tu te trouveras à la rue (ce que j’espère tu pourras éviter), tu seras bien content d’appeler le 115, et qu’on te propose un logement d’urgence… j’espère pour toi qu’alors, tu ne seras pas en Alsace…

    J'aime

  4. Pas d’accord avec toi (je me permets de te tutoyer car je te considère comme un camarade), ça m’arrive parfois même si tu fais partie des types que j’aimerais rencontrer.

    Le RSA me pend au nez, c’est une question de mois et je ne me fais plus aucune illusion sur mes « chances » de reclassement.

    Se rendre compte petit à petit de tout dont on peut se passer (faute de moyens) est une (bonne) chose, refuser de se prostituer pour un temps partiel au SMIC horaire me semble naturel, cependant je trouverais logique, en contrepartie des subsides versés pour survivre, de participer un tant soit peu.

    Il n’y a pas de sot métier, il n’y a que de sottes gens et je ne me sentirais pas insulté, humilié si, pour un SMIC à temps plein, on me demandait de prendre un balais.

    Je me sentirais CERTAINEMENT moins en marge de la société – aussi consumériste soit-elle – qu’aujourd’hui, et puis ça me forcerait à sortir.

    Et puis, dans le cas présent, il ne s’agit pas de « travailler » pour rien mais, en échange de quelques cinq cents euros, de participer à la vie collective, d’aider au sein d’une association, de se resocialiser a minima !

    Pour ce que j’en sais l’idée de ce politique, et je ne les porte pas plus que toi en mon cœur crois-moi, est non seulement pas choquante mais permettrait à certains de nos frères humains de revivre parmi les leurs …

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.