#Viol : les barbares sont parmi nous #racisme

Ni le silence de ceux qui craignent d’attiser le racisme ambiant, ni l’indignation de ceux pour qui le viol serait une spécificité étrangère, ne sont de mise.

Le viol reste un crime, quelle que soit son auteur, quelle que soit sa couleur de peau, sa religion, son origine et les raisons avancées pour expliquer cet acte injustifiable.

source : CNCV, Cologne : le viol est un crime

.

Capture

Faut-il rappeler à Monsieur Fillon que les sauvages ne sont pas seulement ceux que l’on tente de stigmatiser ainsi…

Capture

Selon Emmanuelle Piet, présidente du collectif féministe contre le viol, il semblerait que la réalité soit bien différente…

Les barbares, ces sauvages de Monsieur Fillon,  ne seraient-ils donc pas tous d’origine étrangère et, accessoirement, comme cela en passant, musulmans ? Je suis allé voir sur le site du CFCV, le Collectif Féministe Contre le Viol, celui-là même dont Madame Piet est présidente. ON y trouve une définition sans la moindre ambiguïté de ce qu’est un viol au sens de la loi. ON y découvre aussi la campagne de communication contre le viol qui avait été lancée le 27 janvier 2015, de laquelle j’ai extrait ce qu’y suit :

Capture

Le petit film qui a servi à cette campagne  vient parfaitement illustrer ce propos :

Alors, la prochaine fois, Monsieur Fillon et les autres, avant de propager des propos aussi imbéciles, tellement teintés d’un racisme et d’une  xénophobie que le FN et ses sbires identitaires ne le renieraient pas, renseignez-vous. Les barbares sont parmi nous, et peut-être certains près de vous,  aussi. Même s’ils ne sont pas musulmans, ou étrangers. Des barbares  bien…  » de souche ». CQFD.