Couple Valls/Hollande : une guerre qui les arrange bien…

Depuis que les attentats ont eu lieu, et plus particulièrement depuis ceux du 13 novembre 2015, l’état de guerre a été déclaré, et son corollaire, l’état d’urgence, ont aussitôt été mis en place pour 3 mois, jusqu’à fin février 2016. Bien des acteurs et associations de terrain, et des pays étrangers,  jusqu’à l’ONU même, ont dénoncé ces mesures d’exception, fortement attentatoires aux libertés fondamentales, les jugeant totalement disproportionnées et inadaptées, voire inutiles, comme le fut le Patriot Act de Bush. Pourtant, le gouvernement s’en moque totalement, et ignore superbement les recommandations de la CEDH. Cela est le fait tout particulièrement d’ un premier ministre au tempérament naturellement empreint de logique autoritariste et sécuritaire, qui semble seul porter la culotte dans le couple et ce, depuis sa nomination, malgré sa si faible représentativité au sein d’un parti dont il partage si peu les valeurs. Il faut dire que cet état d’exception, et cette guerre qui n’en finira probablement pas avant bien longtemps les arrange bien, les fauxcialistes… Elle a déjà présenté de nombreux avantages, dont le fait que la droite converge opportunément vers ses positions sécuritaires, et a permis une totale marginalisation de l’opposition de gauche, devenue inaudible. De plus, à un peu plus d’un an des élections présidentielles, cela permet de museler toute  tentative de subversion et de contestation par le biais d’un état d’urgence fort opportun dont on nous annonce déjà, sans autre forme de consultation démocratique (devenue manifestement inutile et subalterne pour ces gens là, qui n’en ont cure…) ,  qu’il sera reconduit ad vitam æternam…. Cela me met en rage. Car cette stratégie qui instrumentalise la peur des français face au terrorisme ne sert qu’à masquer les insuffisances de ce gouvernement et sa totale incapacité à régler d’autres drames, comme cette injustice massive qu’est le chômage, sur lequel on ne cesse depuis plus de trente ans de poser des cataplasmes sur des jambes de bois. On ne cesse pas non plus depuis plus de trente ans d’engraisser les entreprises avec des subventions publiques de plus en plus énormes, sans le moindre résultat démontrable, la moindre contrepartie, le moindre retour sur investissement vérifiable…. Le tout à nos frais de contribuable. Honteux.  Et tout cela nourrit un désespoir qui fait de certains milieux un terreau particulièrement fertile pour le terrorisme, n’en déplaise au refus imbécile de ce premier ministre pour les explications, qui ne sont nullement des excuses. En agissant ainsi, et en maintenant indéfiniment le couvercle de l’état d’urgence sur la cocotte minute de notre société au bord de l’implosion du fait de tant d’injustices économiques et sociales, de même que d’exclusion géographique et d’indignité de logement et d’environnement, le gouvernement est en train de créer une situation ingérable. A qui profite le crime ? A celui qui se posera ensuite en sauveur, après l’échec prévisible de Hollande en 2017, pour se présenter plus aisément lui-même, en 2022 ?  Cynisme de ce petit personnage médiocre, juste préoccupé de sa seule ambition personnelle, au mépris de toute considération pour l’intérêt collectif, et la paix sociale… (ainsi, sa position à géométrie  – très – variable sur la laïcité, si porteuse de tensions nuisibles…)  Un sale type, tout comme Sarkozy, assurément; je lui souhaite fortement le même sort : le mépris de ses propres troupes sans cervelle ni morale.

NB. A l’heure où j’écris ces lignes, j’apprends cette nouvelle :

 

Vous doutiez encore de la part d’arbitraire qui pourrait bien vous toucher un jour ou l’autre, vous ou vos proches ? Vous voilà prévenus… Les assignations à résidence, et les perquisitions sauvages et sans fondements sérieux, ça n’arrive pas qu’aux autres… et ne touche pas que les terroristes, comme l’histoire nous l’a démontré. Mais pour Valls, je persiste et signe, une bonne affaire, assurément.

Lire aussi :  Les perquisitions illégales du Préfet de l’Isère