ce terrorisme bien français venu de l’extrême-droite…

Moi qui critique avec tant de virulence l’état d’urgence (ou plutôt ses méfaits), ainsi que sa future potentielle constitutionalisation, pour une fois, je m’en félicite, et me la ferme… Il n’a pas que du mauvais ! 😉 Puisque je vous disais que le terrorisme n’était pas que du côté de l’islamisme radical… La preuve :

Une autre source nous précise qu’il n’y a pas eu une seule mais deux interpellations, une troisième ayant été rendue impossible par la nécessité d’une expertise psychiatrique préalable. Ces arrestations font suite à des perquisitions en Gironde à Belin-Béliet,  Libourne et Pessac. Une information à mettre en parallèle avec certaines pratiques du FN (qui ne dédaigne pas de plonger dans le grand banditisme et le trafic d’armes), et plus largement de l’extrême droite, des identitaires jusqu’aux nazis dont ces fachos pour de vrai ne dédaignent pas la fréquentation…. Malgré leur récente ripolinisation à laquelle on accole le doux euphémisme grotesque de « dédiabolisation ». Quand on sait, c’est raté. Quelques exemples factuels ci-dessous :

Sur le même sujet, « terrorisme et extrême droite », lire aussi :