#Valls et #Royal se vautrent dans la boue… rouge des calanques (c’est la faute à #Macron)

 » Le préfet de PACA a autorisé le rejet en mer pour six ans de résidus contenant notamment du mercure dans le parc des Calanques, provoquant la colère de Ségolène Royal qui accuse Manuel Valls d’avoir donné son feu vert. Du côté de Matignon, on dément formellement. » (source)

Comme nous étions nombreux à le prévoir, il n’aura pas fallu longtemps pour que le rideau d’hypocrisie qui s’est pudiquement installé sur Paris pendant 2 semaines à l’occasion de la Cop21 soit bien vite déchiré par l’épreuve des faits dans notre pays. On sait en effet le peu de cas que fait ce gouvernement fort peu préoccupé d’écologie – sauf quand ça l’arrange en terme de vitrine – des questions environnementales… 2 ministres d’EELV, il n’est pas inutile de le rappeler, ne s’en sont pas retirés pour rien (ou n’ont pas été limogés...), refusant de participer à juste titre à ce jeu de dupes, dont seuls d’ambitieux écologistes de salon comme des  Placé ou De Rugy peuvent penser qu’ils pourraient y changer quoi que ce soit, sauf à la marge. Ce n’est pas la première fois que Royal doit manger son chapeau et avaler des couleuvres, et la liste de ses frustrations doit être bien longue, de l’abandon de l’éco-taxe à la supercherie de la fermeture de Fessenheim en passant par les nombreux et inutiles Grands Projets imposés dont NDDL n’est qu’un triste et coûteux exemple. Tout ce grand préambule pour dire que cette affaire de boues rouges, chargées de mercure, dans le parc des calanques, ne m’étonne nullement, et qu’il est assez symptomatique de la non-volonté de ce gouvernement que la ministre de l’environnement et le premier ministre se renvoient la balle. Comme j’ai honte pour eux. L’irresponsabilité en action. Mais l’affaire n’est pas nouvelle. Déjà en 2013, avec la décharge du Mentaure, on avait eu un petit aperçu de l’opacité et de la compromission entre élus et industriels qui règnent sur ce genre de dossiers. Et ce n’est pas fini, avec un tel gouvernement que l’on sait si entièrement et aveuglément acquis aux intérêts financiers plutôt qu’humains. Alors, écologiques, vous pensez… ça ne rapporte rien ! Cynisme de ces gens là… Auquel seule une mobilisation de masse fortement médiatisée pourra répondre, et faire tomber. Elle est nécessaire et urgente pour que soit préservé ce bijou de notre patrimoine écologique. Faites passer.

En savoir plus...

Post-scriptum : on me fait savoir sur twitter que la durée d’autorisation administrative généralement indiquée par les médias sur ce dossier, de 6 ans, serait en fait de 15 ans selon ce document provenant de la Préfecture des Bouches du Rhône elle-même… Voilà qui est troublant.

En outre, un troisième acteur interviendrait, en la personne d’Emmanuel Macron, qui a rencontré l’industriel…. CQFD ?