rester vissés sur la déchéance de nationalité, une erreur de vigilance démocratique

Et pendant que tout le monde focalise exagérément sur la déchéance de nationalité, certes détestable, beaucoup oublient cependant que la réforme de la constitution prévue, rejetée y compris par des gens de droite, comprend également, bien plus grave encore, l’inscription d’un état d’urgence permanent, qui aura bien plus d’effets négatifs sur notre vie quotidienne… Pourtant, là, l’opposition est moins flagrante :

Capture
source

Alors, même si le taux de réponse n’est pas significatif, il dessine un mouvement qui n’est pas franchement rassurant quant à la capacité de nos parlementaires à se mobiliser contre cette loi d’exception  qui n’est franchement pas souhaitable pour toute personne soucieuse de la préservation de nos libertés fondamentales, quand on sait ce que l’on sait… N’est-il pas plus important encore de se battre contre cette déchéance de nos droits, si susceptible de tomber entre de mauvaises mains en cas de changement de majorité ?  Manifestement, l’hystérie médiatique, politique et militante perd le sens des priorités.

2 réflexions sur “rester vissés sur la déchéance de nationalité, une erreur de vigilance démocratique

Les commentaires sont fermés.