En Israël, certains juifs ont une drôle de façon de faire la fête… #terrorisme #AliDawabsheh

Puisque l’on m’accuse publiquement de « faire une fixette » sur certains fondamentalistes musulmans, comme je ne suis pas sectaire, car athée (;), après avoir dénoncé les atteintes aux droits humains (racisme, xénophobie, sexisme, homo et transphobie, etc….) des religions catholiques et de l’islam , passons maintenant à ceux qu’il convient de ne surtout pas bousculer sous peine de l’accusation ultime, indigne, insupportable, qui les surpasse toute dans sa spécificité parait-il : l’antisémitisme. Bien sûr, ce n’est pas mon cas, je ne suis frappé d’aucune de ces maladies spirituelles qui touchent les religions et entraînent invariablement à exclure quand ce n’est pas à combattre, violenter, voire tuer, tel ou tel. Mais ce sceau de l’infamie arrive immanquablement dès qu’on touche au sacré. C’est tabou. Pas parler….  Israël. Pourtant, j’estime que luttant contre l’extrême-droite partout où ses idées sont présentes, religion ou pas, en France et ailleurs, je ne vois pas pourquoi je ne l’attaquerais pas sur ses méfaits là-bas aussi. Et il se trouve que justement, bien que je voulais vous épargner en reportant le traitement de cette information à une date ultérieure pour ne pas gâcher vos fêtes, certains juifs extrémistes, en effet extrêmement droitiers, que même Nétanyahou doit condamner (c’est dire..), ont célébré à leur façon, conformément à leur rite si personnel, la mort du petit  Ali Dawabsheh :

Capture

Les images, diffusées mercredi sur la chaîne israélienne Channel 10, ont choqué. Elles montrent des extrémistes juifs célébrant et moquant la mort d’Ali Dawabsheh, un bébé palestinien brûlé vif avec ses parents dans un incendie criminel en Cisjordanie au mois de juillet.

La scène a lieu lors d’un mariage, il y a une dizaine de jours à Jérusalem. Une foule de jeunes juifs orthodoxes dansent, armes à la main, en faisant passer, et en la poignardant, une photographie d’Ali Dawabsheh.

Les autorités israéliennes ont annoncé avoir ouvert une enquête après la diffusion de ces « images choquantes qui (…) montrent le vrai visage d’un groupe qui constitue un danger pour la société israélienne et la sécurité d’Israël », selon le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou. (source)

Et donc, quand des gens aussi tolérants, humanistes, et si modérés que Monsieur Goldnadel, qui officie notamment dans un média à la déontologie reconnue et à la haute tenue journalistique qu’est Valeurs actuelles, se moque avec tant de modestie et de respect de Monsieur Poutou, il ferait bien d ‘y regarder à deux fois.

Capture

Car nous n’avons quant à nous malgré nos convictions gauchistes pas l’indignation sélective quant au terrorisme, qui peut également, de toute évidence au vu de l’information développée ci-dessus (pour me situer au même niveau de puanteur que ce Monsieur), être aussi judaïco-droitiste qu’elle est selon lui islamo-gauchiste, concept de bazar qui ne saurait résister une seconde à l’analyse, et qu’il conviendrait de m’expliquer. je peux être très patient. J’attends…

Mais quoi qu’il en soit, on ne m’ôtera pas de l’idée que les religions, toutes, pratiquées de manière radicale, c’est à dire fondamentaliste, sont facteurs de guerre, de violence, d’exclusions, de discriminations, et d’agressivité, de médiocrité et de mesquineries, de contraintes et de soumission, de répression des libertés, davantage que leur vocation ne le laisserait à penser de prime abord. Pour beaucoup en effet, factuellement,  avant d’être amour, Dieu est haine de l’Autre, du différent, de celui ou de celle qui ne pense ni n’agit comme le croyant, lui seul pur et digne. Je souris. Jaune… Désolé de n’être pas assez hypocrite… ou pas.