Ô, joie ! Le Yéti (enfin) viré de #Politis

Bonne nouvelle ! Les conspis/complotistes viennent de perdre l’une de leurs vitrines… et pas n’importe où ! The journal de référence à gauche du PS. Vous m’en voyez ravi : je vais pouvoir me réabonner à Politis. J’avais en effet eu une discussion houleuse avec Panouille et Soudais sur Twitter sur ce point, qui m’ont simplement signifié leur mépris en tournant en ridicule mon devoir d’alerte à ce sujet… Il semblerait que leur soutien à cette personne ou à ce genre de thèses ridicules et dangereuses n’ait pas suffit. Et c’est tant mieux. Son blog lui suffira bien pour répandre ses habituelles conneries aisément démontables et plus que contestables.

Capture

source

A soutenir des tyrans, on frôle le précipice… et on finit par tomber dans la fange que l’on y a depuis si longtemps et résolument répandue. Aussi, invoquer les totems de la liberté d’expression et du déni de démocratie devient plutôt ridicule. Cela ne saurait résister à l’analyse plus longtemps que celui qu’il faut pour jeter son pot de chambre dans la cabane au fond du jardin… Adieu, Yéti, je ne t’aimais pas. Au suivant ! Que le combat contre l’obscurantisme continue ! En matière de droits humains, on ne saurait en effet avoir l’indignation sélective, et le combat à géométrie variable. C’est mon avis, et je le martèle, au mépris de l’argument géo-stratégique qui sert à tant d’aveuglements et de dénis  regrettables, à gauche du PS. Qui se retournent contre les peuples, partout dans le monde. Et le souci de ceci, jusqu’en ses minorités, ne serait-ce pas une valeur de gauche ? 😉