#Etatdurgence : 58 personnes même pas terroristes dénoncées au parquet

Je suis profondément choqué par ce qui suit. Alors qu’à plusieurs reprises, le ministère de l’intérieur, par le biais des préfets en cause, a laissé plusieurs manifestations de néo-nazis, d’identitaires et de militants d’extrême droite racistes et xénophobes avoir lieu en France malgré l’état d’urgence, voilà que survient une lamentable tentative de criminaliser les défenseurs des droits humains, dont j’aurais pu être si j’habitais sur place…

Capture

Capture

suite et source

Cela ne nous grandit pas. Drôle d’échelle de valeurs… Doit-on rappeler que sur ce dossier, à Calais, le gouvernement a été condamné pour non-respect de la dignité humaine ? Laquelle des deux parties, en l’occurrence, est la plus fautive ? Je vous laisse seuls juges… Nos libertés les plus fondamentales, qui ont fait de notre pays ce qu’il est, sont en grand danger. La démocratie ? Manifestement aujourd’hui, sous couvert de lutter contre le terrorisme, on s’assoit dessus. PDM.