à l’adresse des militants extrêmistes en tous genres

 je vais arrêter de m’occuper de féminisme : je ne suis pas une femme. Arrêter de défendre les LGBT : je ne suis ni lesbienne, ni gay, ni bi, ni trans. Et pourquoi me préoccuper outre mesure de défendre les plus démunis ? je ne suis pas SDF, après tout. Et puis, pourquoi lutter contre le racisme ? je ne suis pas d’origine arabe, ni musulman, ni noir, ni métis, ni rom, ni asiatique… De même, je ne m’occuperai plus de luttes sociales, pas plus que de lutte des classes, car après tout je ne suis même pas ouvrier. Quia absurdum…