Un meeting de Poutou ( #NPA) attaqué… STOP au terrorisme d’extrême-droite ! #antifa

fachosAu fil des jours, ces derniers temps, les signes d’une extrême droite fébrile, de plus en plus agressive, se multiplient et s’accélèrent…  Une fachosphère qui inonde ses opposants d’insultes plus ou moins grossières, et n’hésite plus à recourir aux menaces,   aux agressions sur le net et ailleurs, au sabotage et au harcèlement envers les migrants et les associations qui leur viennent en aide. Des événements inquiétants qui se multiplient dangereusement au point de m’apparaitre de plus en plus  préoccupants en termes de sécurité publique. On est d’ailleurs en droit de s’étonner de ce que les services de l’Etat ne prennent pas en compte plus sérieusement cette autre forme de terrorisme, alors qu’il est si prompt à aller chercher manu militari des enfants dans les écoles sous le moindre prétexte… et à fermer des sites considérés sans jugement comme faisant l’apologie du terrorisme. Il en existe pourtant une autre forme moins spectaculaire mais néanmoins bien présente dans notre pays : celui de l’extrême droite, bien réel et violent, comme l’histoire de la tentative d’assassinat du bâtonnier de Melun par l’un de ces excités l’a amplement démontré. Ces fachos bien français ont même poussé l’horreur jusqu’à  justifier, cet acte impardonnable, faute morale impardonnable. Ceci est l’une des  conséquences palpables et de plus en plus visibles de la banalisation des discours et pratiques racistes, complotistes, homophobes, sexistes et des appels à la violence envers les populations étrangères ou réputées à priori musulmanes.. C’est aussi le résultat des stigmatisations d’autres minorités, quelle qu’en soit la raison, comme celles véhiculées par la manif pour tous et les milieux  intégristes (catholiques, musulmans ou juifs intégristes), rarement sanctionnées, qui se multiplient sur les sites dits de « ré-information », dans la fachosphère, sur les réseaux sociaux, les blogs communautaires, ceux qui proviennent de la galaxie des groupuscules d’extrême droite, FN, identitaires et autres prétendus dissidents sous le prétexte fallacieux de liberté d’expression.  Elle a bon dos pour permettre l’épandage de haine…  Dernier exemple en date, j’apprends sans grande surprise qu’une vingtaine de ces fachos violents s’en sont pris à Philippe Poutou, du NPA, à l’occasion d ‘un meeting à Angers hier. Qu’attend le ministère de l’intérieur pour mettre de l’ordre dans les rangs de ces ennemis de la démocratie ? Que des événements plus graves surviennent ? A moins qu’il ne se fasse complice de cette mouvance, les forces de l’ordre étant de notoriété publique infiltrée par des éléments extrêmement droitiers, quand ce n’est pas purement et simplement nazis… J’attends donc un signe. Esprit de Cazeneuve, es-tu là ?